Nouvelle Societe

27-10-15

Inquisition made in USA

Filed under: Auteur — pierrejcallard @ 11:39

 
 

Si quelqu’un n’était pas encore convaincu que les Américains – qui viennent de bombarder un hôpital en Afghanistan et fuient comme des lapins quand les forces Russes interviennent en Syrie – n’ont plus l’autorité morale de diriger l’Occident, le spectacle répugnant du Comité Benghazi l’en aura certainement persuadé.

De quoi s’agit-il ? Une brochette de grosses pointures du Parti Républicains au Senat des USA se sont acharnées hier sur Hillary Clinton, candidate en instance de confirmation du Parti Démocrate à la présidence des USA. Le but ? La discréditer dans son rôle de ci-devant Secrétaire d’État de Barack Obama et, à ce titre, ultime autorité de la diplomatie américaine à l’époque du gênant cafouillage de Benghazi en Libye il y a quelques années.

Le cafouillage, c’est la mort d’un ambassadeur US, tué alors dans un coup de force contre la mission américaine du dit lieu, par on ne sait trop lequel des nombreux groupes terroristes qui y ont alors proliféré dans la foulés du chaos créé en Libye par l’intervention criminelle de l’Otan pour démettre et supprimer Kadhafi.

https://nouvellesociete.wordpress.com/2011/10/30/100-jours-apres-la-libye-des-mefaits/

De cette mission, de son rôle, de son sort et des événement eux-mêmes, tout est déjà connu ad nauseam de ceux que ca intéresse : il y a eu, à ce jour, huit (8) enquëtes sur ce sujet ! Pourquoi une autre enquète ? Juste une autre escarmouche pour tenter de biaiser l’opinion publique et se vautrer dans le cloaque médiatique qui dissimule aux USA le vide abyssale de toute pensée politique. Car n’y a qu’UNE politique aux USA:celle de l »establishmnet financier. Ce qui est en jeu. en politique, c’est la clique qui aura le privilège de l’appliquer.

 Aucune surprise, donc, si hier, devant ce Comité Benghazi, aucune question n’a été éposée à Hillary Clinton à laquelle elle n’eut déjà répondu dix fois plutôt qu’une. Une cohorte d’inquisiteurs au front très bas se sont seulement succédés pendant 13 heures pour tenter d’arracher des aveux – de Dieu seul sait quoi ! – à une sexagénaire dont le seul tort est de ne pas partager les mêmes intérêts partisans que ses tortionnaires.

Adoptant le style des interrogatoires brutaux et sans finesse de l’hyper-populaire émission « Law and Order » qui abêtit les Américains depuis des années, ceux-ci – (dont une certain Jordan dont l’Histoire n’aura sans doute jamais aucune autre raison de garder le nom en pied-de-page) ont procédé à une pure séquence d’insultes et de brimades … et avec une totale et grossièrement évidente mauvaise foi. 

Cette « enquête » ne nous aura certes rien appris sur les événements de Benghazi. L’Important, dans ce qui s’est passé hier, n’est donc pas le contenu : c’est la manière…. Un présumé criminel aurait – en principes – reçu la protection de la Justice contre de genre de traitement, mais en politique américaine tout n’est-il pas permis ? 

Ne pas penser, surtout, que je sois à faire l’apologie des Démocrates ou de la candidate Clinton. J’incline a penser que seules les circonstances ont distribué ici les rôles de victime et de bourreaux. Le scénario de la politique américaine est celui de scorpions dans une bouteille, ou mieux, de bébés visons s’entre-dévorant : une des scènes les plus horribles que la nature nous laisse voir.

Avec cette Enquête Benghazi, on est dans la pure tradition du McCarthyisme. Le fascisme primaire n’est jamais bien loin dans la panoplie des choix qui hantent la psyché collective américaine…. Hillary, c’est l’Inquisition soft…Mais c’est une facon de pensée. On peut faire mieux (pire). Guantanamo et ses dérives est toujours une option bien présente d’exercer le pouvoir.

https://nouvellesociete.wordpress.com/2015/06/05/omar-khadr-lenfant-martyr-de-lislam-qui-est-a-vaincre-les-us/

En Europe, ce n’est pas le cas. Pas encore. Imaginez-vous Marine Le Pen, cuisinée pendant 13 heures devant les cameras de télévision par un « Comité » de sbires du PS et de l’UMP… ? Une meute conduite par Valls, par exemple, à qui on aurait fait renifler une goutte du sang de Dieudonné… C’est pour ça que je préfère voir les Russes plutôt que les Américains à Damas.

Nous avons encore en France, heureusement, une autre idée de la démocratie. Soyons vigilants pour qu’elle ne nous soit pas enlevée, par dol ou violence…. ou par simple inadvertance.  On a prêté à Clemenceau, Oscar Wilde, Sacha Guitry et même à Einstein, cette fameuse boutade disant que les USA étaient allés de la barbarie à la décadence sans vraiment passer par la civilisation ou du moins s’y attarder

Pour ma part, je pense que cette idée germe spontanément dans l’esprit de quiconque connaît l’Histoire des USA et réfléchit un peu…. Ce serait peut-être un grand jour pour bien des peuples du monde si, ayant construit autour des USA ce grand mur dont parle tant Donald Trump, les Américains s’y enfermaient et perdaient la clef.

Pierre JC Allard

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.