Nouvelle Societe

28-06-15

Le Bon, le Bien et les Saints

Filed under: Auteur — pierrejcallard @ 11:26

imagine-your-dream-vip-blog-com-345860Lechrbienchrcontrechrlechrmal

Dans un article récent, je parlais de l’Argent, des Sots et des Méchants…. Des réalités que chacun doit confronter avant de fermer son livre d’heures, mais auxquelles il n’est ni bon ni bien de laisser le dernier mot. Parlons donc plutôt du bon et du bien.

Bon ? Bien ? Sommes-nous au prélude d’un conte de fées ? Un mot d’explication…  Un court glossaire, puis tout va devenir SIMPLE.  Chacun appelle « bon » ce qu’il aime, ce qu’il veut, ce qui ne lui fait pas de mal…. On appelle « bien » ce qu’on croit que tout le monde devrait vouloir…. Une moralité

On sait ce qui est bon, mais pour le bien, parfois on doute.  Un phare ? On va plus sûrement vers le bien si on ne fait de mal à personne…. sauf pour éviter un plus grand mal. Le choix n’est pas toujours évident, mais il est évident que le choix pour chacun ne peut venir que de sa propre conscience. Tout ce qui est dogme ou vient d’un gourou et ne satisfait pas votre propre conscience est a mettre au feu. C’est le terrain des tricheurs. La terre d’élection des profiteurs

Agir selon sa propre conscience. Et après ? Il n’y a pas d’après. Ceux qui agissent toujours selon leur conscience sont des saints….et il n’y en a pas d’autres.  Si vous n’êtes pas un saint, vous êtes une partie du problème. Il fut un temps de pénurie, où il n’y en avait pas pour tout le monde et où il n’y avait donc pas de sainteté sans une constante abnégation. Ce temps est révolu. L’abondance que nous permettent à tous la science et la technologie nous a ouvert la voie vers une sainteté plus facile….

Oh, bien sûr, il y a encore des décisions cornéliennes à prendre – on ne peut, par exemple, donner littéralement son cœur a tout le monde, au propre comme au figuré ! Mais la sainteté n’exige plus souvent l’héroïsme. Il y a maintenant une sainteté accessible à tous qui est un simple refus de la méchanceté. Et cette sainteté n’est pas triviale.

Les « preachers » américains, remplaçant la théologie par des tremolos et des effets de manche, n’ont pas tout mauvais. S’ils n’avaient pas cette fixation maladive sur la sexualité et une foi bebête qui les pousse à penser qu’il y a une autre vertu que de faire du bien, ils seraient sur la bonne voie. Il suffirait d’admettre que tous les dogmes sont des tissus d’absurdités….et que ce ne sont que les oeuvres qui importent.

https://nouvellesociete.wordpress.com/2011/11/20/dieu-est-mort-les-oeuvres-sans-la-foi/

Il y a un ajustement à faire, car il est clair, aujourd’hui que la vie n’est plus un jeu à somme nulle…. Et qu’il y en a plus et du meilleurpour tous si on COLLABORE . Dans un monde complexe, l’optimum passe par la complémentarité. Le paradigme darwinien, au palier sociétal, est une stupidité. Une malfaisance

Ceux qui poussent à la concurrence et a l’affrontement sont des psychopathes qui vous veulent dans leur camp, pour ne pas se sentir seuls à tourner comme des écureuils, en quête de l’insignifiante « supériorité » d’être « en haut » de cette « roue dans une cage » qu’est la condition humaine.

Avons-nous besoin d‘un « Nouvel ordre mondial » qui repositionnera la cage, en nous faisant croire que désormais elle est droite…. ? Ou n’est-ce pas plutôt d’un nouveau paradigme, qui verra le bien dans l’entraide et un partage raisonnable d’une production qui EST la richesse… et que ce n’est qu’ENSEMBLE que nous pouvons créer ?

Etre un saint, c’est renoncer à vouloir acquérir au-delà de ses propres besoins. Renoncer à posséder sans limites, sans raison valable, au mépris des besoins des autres. Il ne faut pas d’héroïsme pour ce renoncement, seulement une réflexion lucide sur ce que l’on veut vraiment de cette vie. Il suffit de briser l’envoutement qui nous fait croire que le bonheur est là où il n’est pas.

Il faut un travail de tous les instants aux psychopathes qui ont usurpé le contrôle de notre société pour que chacun ne voit pas clairement la manipulation, la zizanie programmée qui nous fait courir sus les uns aux autres… pour que nous voulions vivre une vie qui, comme dirait Proust, n’est « même pas du genre » que se souhaiterait un humain raisonnable dont on n’aurait pas fêlé la raison par une éducation qui est pure intoxication… Un humain qu’une propagande conditionne sans cesse pour en faire un consommateur compulsif et surtout rien d’autre,

On se fait ainsi bien du mal. Nous sommes guidés, comme le boeuf l’anneau au nez, à nous faire du mal dont il ne sort aucun bien… et a en tirer gloriole. Nous obéissons à des stimuli, nous salivons comme le chien de Pavlov quand on fait tinter la cloche. Serons-nous encore longtemps esclaves de pseudo besoins et de désirs artificiels qu’on nous inculque ?

Voyez – ou revoyez – cette scène du film Network…. Quand les quidams-marionettes prennent conscience des ficelles… et crient leur révolte

Alors, au Diable, le cynisme ! Dites vous aussi, haut et fort à la mesure de votre liberation  : «  J’en ai marre. Le but de ma vie n’est pas d’avoir un autre téléphone cellulaire ! Le but de ma vie est de faire du bien et de donner et recevoir plus d’amour «  Dites-le dès maintenant.

Le dire – et le faire – peut changer des choses. Changer votre vie. Changer le monde

Pierre JC Allard

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.