Nouvelle Societe

16-09-13

Une charte de la laïcité… au Québec

Filed under: Actualité — pierrejcallard @ 12:00

HOMOGENEITÉ

 

 

Pas de mystère, cet article a été écrit pour les Québécois.  J’aborde toutefois certaines questions qui ne sont pas pertinentes uniquement dans nos arpents de neige.  L’Occident està s’islamiser  et rien de ce qui touche cette question ne peut nous être vraiment étranger.

Pendant qu’au Québec nous parlons de NOTRE Charte des valeurs québécoises, en France, on affiche sur les murs des écoles une « Charte de la Laicité » en 15 points, bien plus simple, mais plus exigeante que celle que l’on propose au Québec, … et ce sans soulever de protestations significatives. Bien sûr on proteste, mais on a protesté bien davantage contre le mariage gay, qui n’est même pas une prohibition, mais un simple élargissement des droits !

Pourquoi au Québec une telle levée de boucliers, contre un projet qui ne demande finalement qu’aux fonctionnaires de ne pas afficher de signes religieux distinctifs dans l’exercice de leurs fonctions, une exigence bien moins large que celle qu’impose déjà la loi française ?

On peut dire que l’affaire en France a été mieux préparée. Il y a quelque temps, en France, qu’on parle de laïcité. Depuis 1789… On a reglé en 1905 la question de la séparation de l’Église et de l’Etat. En mars 2004 – il y a déjà presque 10 ans – le voile islamique – a été interdit à l’école publique. Depuis avril 2011, la burqa est interdite même dans la rue. La tendance est claire vers l’élimination des identifiants religieux de l’espace public. On est dans un processus en marche et ça explique tout ….

On peut dire ça, mais ce n’est pas vrai. Le fond de la question n’est pas là. Le fond de la question, c’est qu’en France on pose comme prémisse une volonté commune de maintenir une identité nationale. Au Quebec on ne le fait pas… parce que cette volonté commune n’existe pas. Et ça change tout… Parlons-en un peu.

Je vais aller ici au-delà du débat en cours, au risque de semer des doutes chez les âmes pures qui préfèrent des opinions en noir et blanc. Je précise que je ne donne ici que mon opinion bien personnelle, forcément biaisée par mon vécu et qui peut donc apparaitre comme une suite de contradictions… si on refuse de voir qu’elle ne contredit que l’apparence de liens logiques qui ne reposent que sur des a prioris … et ne sont pas innocents

1. J’aime les étrangers, J’ai passé plus de la moitié de ma vie « ailleurs ». Avec des séjours significatifs dans presque toutes les cultures. J’ai cumulé plus de 30 ans d’expatriation. Je ne parle pas séjours dans notre Occident – où j’ai été partout – mais de longs séjours en l’Inde, au Brésil, au Congo, au Maroc, en Russie, aux USA … et dans littéralement cent autres lieux. Je n’ai pas été ailleurs seulement y vivre, en traitant « les Autres » comme nous, mais aussi souvent y vivre comme eux en m’adaptant à LEURS coutume et avec parfois même la tentation d’y rester. J’ai aimé l’étranger… Mais c’était mon choix….

2. JE DETESTE L’IMMIGRATION. Je déplore les grand mouvements d’exil imposés par la nécessité économique ou les hasards de la politique et qui sont tout, sauf désirés. Je veux bien que Stendhal choisisse Milan et Parizeau, Collioure, mais c’est un choix du coeur. L’exil n’est pas un choix du coeur pour des millions de Maghrébins, de Latinos, de Bantous et de Pakis, transbordés vers nos rives pour régulariser notre pyramide des âges ou modérer nos hausses de salaires, sous menace de crever des famines que NOUS, Occidentaux, avons créés chez eux, ou de tomber victimes des conflits que NOUS y avons fomentés.

3. L’immigration de masse est une abomination. Chaque immigrant qui arrive ainsi chez nous en exil est le signe de notre échec à créer un monde de justice dans lequel il aurait pu vivre heureux chez lui. Il faut toute la mauvaise foi diabolique du capitalisme, pour convaincre ceux chez nous qui se disent pourtant de Gauche, qu’ils font une oeuvre pie et charitable en facilitant la venue chez nous du 1/1000e que NOUS sélectionnons des peuples que nous appauvrissons et forçons à l’exode au lieu de les aider à vivre chez eux… Il faudrait les y aider, et d’abord cesser d’y aller leur nuire. ARRETONS L’IMMIGRATION DE MASSE.

4. Toute immigration forcée est mauvaise, mais pire si elle implique l’insertion dans une population (relativement) culturellement homogène d’éléments d’une culture incompatible avec la culture du pays d’accueil. Ainsi, l’insertion d’une population musulmane dans un pays de tradition chrétienne. Cet apport est irrecevable et il faut s’y opposer. IL EST IMPOSSIBLE D’ETRE A LA FOIS UN BON MUSULMAN PRATIQUANT ET UN CITOYEN RESPECTUEUX DES PRINCIPES ET DES VALEURS D’UN PAYS COMME LE CANADA OU LA FRANCE.

https://nouvellesociete.wordpress.com/2009/12/14/pas-d’autres-musulmans-en-occident/

5. Permettre une immigration musulmane en Occident a été un tragique erreur. Cela dit, l’immigrant musulman que nous avons accueilli – et souvent invité – n’a pas à porter le poids ce cette erreur. Nous ne devons pas ajouter l’odieux à la stupidité, en lui interdisant aujourd’hui un comportement qu’il pouvait de bonne foi considérer comme son droit acquis indiscutable lorsqu’il a choisi de devenir un Canadien.

6. La Fonction publique du Québec peut sans doute imposer à ses employés le code vestimentaire qu’elle veut, mais en le faisait ostensiblement pour favoriser les tenants de certains croyances plutôt que d’autres, je crois qu’elle est légalement et moralement en terrain mouvant et aux antipodes de la laïcité bien comprise. Parler pour la laïcité, quand on veut s’opposer à l’Islamisation, est une hypocrisie que je trouve répugnante… et qui mérite de s’enliser et d’être engloutie. Un combat pour une culture doit être livré visière levée.

Mais veut-on, au Québec, livrer ce combat ? Parlons de cette hypocrisie que je viens de dénoncer…. mais aussi d’un déni qu’elle occulte et qui est plus grave même que cette hypocrisie.

L’hypocrisie, c’est surtout celle de ceux qui demandent la Charte sous prétexte de laicité, alors que ce qu’Ils veulent c’est faire barrage à l’Islam comme facteur d’hétérogénéité dans la société québécoise. Le déni, c’est surtout celui de ceux qui s’opposent à la Charte. Quelques-uns qui SOUHAITENT, mais surtout beaucoup qui ACCEPTENT, qu’une hétérogénéité croissante ait peu à peu raison de la spécificité du Québec et finalement détruise sa volonté identitaire.

Pourquoi parler ici de « déni », alors que cette opposition à une identité québécoise est une option politique parfois bien clairement affirmée ? Parce que ce n’est pas à la spécificité québécoise que l’Islam s’oppose vraiment, mais aux valeurs chrétiennes et postchrétiennes de l’Occident, dont l’attachement et la volonté d’appartenance à une collectivité nationale est justement l’une des conséquences historiques. Or ça, les opposants à la Charte ne veulent pas le voir

Quand les Musulmans en France applaudissent les victoires sportives des équipes algérienne ou marocaines sur l’équipe de France, on SAIT qu’il y a un problème. Ici, au Québec, un provincialisme étroit fait parfois suppoiser à certains qu’un affadissemnt de l’identité québécoise se traduira par une appartance plus forte au Canada. Ils ne comprennent pas que la victoire du multicultiralisme est celle de la non-appartenance. Un pas vers un monde « mondialiste », apatride. Ne pas le comprendre, c’est ça le deni.

On peut aimer ou ne pas aimer la marche vers l’uniformité, mais il faudrait la voir. La logique de l’interdépendance et la simple entropie veulent que nous allions vers un monde fusionnel, puis fusionné, où le Quebec et l’Ontario d’abord, – mais un jour aussi la Fance et l’Allemagne, la Norvège et la Grece – ne seront culturellement pas plus différents l’un de l’autre que ne l’est aujourd’hui l’Iowa du Nebraska. Mais le temps qu’on mettra pour y arriver reste à débattre. Et c’est de ça qu’il est question dans cette Charte des valeurs québécoises.

On pense d ‘abord Québec, naturellement, mais par-delà la notion d’appartenance émotive au Québec, est-on si pressé qu’un passeport canadien ne signifie plus qu’une communauté d’intérêts et des privilèges, comme être membre de Visa ou Mastercard ? Est-on pressé que nous soyons tous semblables ? C’est le moment d’y penser.

Pierre JC Allard

Advertisements

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.