Nouvelle Societe

05-08-12

COMMENT être candidat indépendant en 2012 au Québec

Filed under: Auteur — pierrejcallard @ 9:32

quijote

 

Le semaine dernière, je disais POURQUOI je serai candidat à ces élections. Essentiellement, c’est pour attirer l’attention sur tout ce dont on ne parlera pas et, SURTOUT, sur le fait même qu’il y a tant de choses dont on ne parlera pas.

C’est cette sélection par les partis et les médias – agissant si ostensiblement de connivence – d’un petit “menu du jour” politiquement correct qui ne gâtera pas notre régime minceur, qui montre bien que parler encore de démocratie est quelque peu trompeur…

Durant cette campagne, je vais donc parler sur ce site – et partout où l’on voudrait que j’en discute – de toutes ces choses qui ne sont pas au programme pour la tournée de 2012. En parler au plus tôt. Mais aujourd’hui, pendant qu’on en est a monter le ring, je vais vous dire COMMENT je vais être candidat.

Comment N’IMPORTE QUI PEUT L’ÊTRE, car j’ai une arrière pensée… celle d’une génération spontanée de candidats indépendants, offrant aux électeurs l’option du REFUS GLOBAL. L’option de ne soutenir aucun parti, quand aucun parti ne propose ce que lui, l’électeur voudrait.

Des candidats indépendants partout ? Dangereux. Il faut choisir pour le moment, entre les chefs de partis, celui ou celle qui assumera la responsabilité de gouverner. Une autre démocratie le ferait autrement, mais nous n’en sommes pas la. Pour exprimer le refus global de la population, il faut donc que ne se présentent symboliquement des candidats indépendants que dans les circonscriptions où leur présence ne modifiera pas le résultat.

Nous posons arbitrairement, faute d’un meilleur critère, que ne sera pas délogé un parti qui, au dernier scrutin, a reçu le double des suffrages de son plus proche concurrent. S’il perdait malgré tout, ce serait qu’il était déjà condamnée par sa faute: Inutile alors de blâmer la présence d’un indépendant.

Qui le veut peut choisir une circonscription, se présenter au Directeur du scrutin et faire acte de candidature. Les formalités sont simples; c’est sur la justification de la démarche qu’il faut être clair. Voici ce que je propose.

Ayant choisi sa circonscription, le candidat indépendant doit annoncer la couleur. Supposons que ce soit vous. Vous pouvez proclamer à tous vents que vous n’avez pas de programme à présenter – puisque vous ne formerez pas un gouvernement – mais que vous ferez le vrai travail d’un membre de l’Assemblée nationale:

a) Vous vous renseignerez sur chaque projet de loi;

b) Vous consulterez formellement et informellement vos électeurs pour savoir ce qu’ils en pensent;

c) Vous interviendrez chaque fois qu’on vous le permettra, disant honnêtement ce que vous pensez de ce qui est proposé, au meilleur de votre compétence, sans préjugé, ni pour ni contre le gouvernement;

d) Vous proposerez au besoin des amendements pour refléter l’opinion de vos commettants, mais en y ajoutant ce que vous suggère votre propre vision non-partisane des choses;

e) Vous voterez sur chaque projet selon votre conscience;

f) Vous participerez aux travaux qui vous seraient confiés, de toutes vos forces et avec toute votre bonne foi;

g) Vous ferez régulièrement rapport à vos électeurs de ce qui a été fait à l’Assemblée et de la part que vous y avez prise, en publiant chaque semaine un compte rendu sur un site internet crée à cette fin. A la fin de chaque session, vous publierez un bilan de ce qu’a fait l’Assembée et vous y joindrez votre évaluation objective de député indépendant sur ce qu’a fait le gouvernement

h) Vous vous engagez solennellement à ne vous joindre à aucun parti et, si des responsabilités ministerielles vous étaient proposées, à ne les accepter que sous condition de pouvoir vous en démettre en tout temps, sans autre obligation que de respecter la parfaite confidentialité des informations et des discussions auxquelles votre participation au Cabinet vous aurait donné accés

Ça … et rien d’autre

Cet engagement (si vous êtes élu) étant bien clair, comment procéder à vous faire élire ?

a) Ne sollicitez pas de fonds ni n’acceptez une aide financière de qui que ce soit .

b) Que tous ceux qui veulent vous aider le fassent bénévolement.

c) Que votre message doit diffusé gratuitement, par les citoyens de bouche à oreille et sur la Toile, dans toute la mesure qui ne contrevient pas à la loi.

d) Que votre message doit diffusé gratuitement par les médias, dans l’exécution honnête et impartiale de leur mandat d’informer la population.

e) Ne donnez rien à personne que votre carte personnelle vous identifiant … et une seule feuille, qui peut être une copie de cette page, faisant le point de vos principes et balisant votre action.

Le candidat indépendant en 2012 est un missionnaire pour une démocratie è renaître qui doit sortir des catacombes… Si vous êtes prêts… allons-y. Mais “s’il n’y en a qu’un, je serai celui-là“

Pierre JC Allard

 
Advertisements

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.