Nouvelle Societe

12-09-11

Une démocratie à prendre… ou à laisser

Filed under: Actualité,Auteur — pierrejcallard @ 12:57


 
 

J’entends par « démocratie » la doctrine politique qui veut confier la gouvernance de l’État au peuple et j’appelle « démocraties » les États dans la mesure où cette doctrine y est appliquée… et selon l’évolution de la pensée politique

Aujourd’hui, démocratie signifie que le pouvoir formel de décision de l’État appartient à la majorité de ses citoyens, mais on accepte généralement que ce pouvoir soit : a) délégué à des représentants du peuple et b) encadré par une loi fondamentale (constitution), ou une éthique transcendante qui fait consensus et protège les minorités de la tyrannie d’une majorité.

Le démocratie ainsi définie a si bonne presse, que même les États qui ne laissent aucun pouvoir significatif à leurs citoyens mettent aujourd’hui beaucoup d’ingéniosité à se prétendre démocratiques.

Pourquoi cette cote d’amour, alors qu’il est bien clair qu’il n’est pas efficace d’accorder la même valeur à l’opinion de celui qui s’y connaît qu’a celle de celui qui ne s’y connaît pas ? L’efficacité n’est-elle pas nécessaire à la survie de l’État ?

C’est que l’on triche un peu… Le démocratie réussit son opération de charme grâce à une myriade de clins d’œil et de sourires complices. On dit que « va de soi » tout ce qui ne va pas du tout et un Talleyrand qui s’y opposerait ne ferait pas vieux os…

Ainsi, il va de soi que Quidam Lambda ne s’y connaît ni en géopolitique, ni en stratégie militaire et nos chefs militaires sont donc nommés et non élus. Normal. Après tout, Q.L ferait-il voter ses copains, si son cardiologue lui recommandait un pontage ? Petit clin d’œil pour dire que tout le monde ne peut pas donner une opinion sur tout…

Notre ami Q.L ne sera pas non plus consulté, s’il s’agit d’envahir l’Afghanistan ou la Libye. Que connaît-il des implications économico-politico-culturelles d’une intervention au Mahreb ou en Asie centrale ? Autre clin d’œil, mais si son fils est tué a Kandahar, dans une guerre dont il n’a pas décidé et dont la majorité des citoyens ne veulent pas, ce sera un bien triste sourire…

Comme Quidam Lambda ne s’y connaît pas en finances, on ne lui demandera pas non plus son avis pour que la France abandonne à une Banque Central Européenne son droit de battre monnaie. On décidera aussi, sans lui en parler, de payer en « intérêts » l’équivalent de tous les gains de productivité que la Nation a faits depuis trente ans, créant une dette de pure complaisance qui garantira que les pauvres restent toujours à leur place dans l’échelle sociale.

QL ne s’y connaît pas davantage en éducation, en santé, en culture, en sécurité, en création d’emplois, en démographie… On ne le consultera donc sur rien. Il est « représenté », bien sûr, mais celui qui le représente ne connaît vraiment bien qu’une seule chose : l’art de se faire élire.

Les députés, les ministres, le président ne connaissent pas autre chose, car se faire élire est un travail à plein temps. Aucun de ceux qui représentent Q.L ne connaît ce qu’il faut pour gérer un État, sauf les experts – fonctionnaires ou conseillers – qui ont consacré – du moins on l’espère – le temps qu’il fallait pour en connaître quelque chose.

Notons bien : pas tout en connaître, mais « en connaître quelque chose ». Chacun, comme les aveugles de la fable, connaît bien, qui la trompe, qui les oreilles, qui la queue de l’éléphant, mais personne ne connaît bien l’éléphant qu’est le système. Chacun agit dans sa sphère de connaissance – au mieux de ses propres intérêts, n’en doutez pas un instant – mais qui coordonne la trajectoire de l’éléphant ?

On peut croire que la grosse bête folâtre à sa guise dans les cultures, en faisant surtout des dégâts ou, si on est « conspirationniste », croire qu’une force occulte gère le tout. Le plus probable est sans doute que des groupes d’opportunité se font et se défont, puis s’entendent pour servir un temps de cornac à l’éléphant…

On choisit la thèse qu’on veut, mais ce qui est sûr, c’est que ni ce que les statisticiens appellent « la marche de l’ivrogne », ni une quelconque théorie du complot, ne sert au mieux les intérêts de Quidam Lambda.

Ce qu’on fait les sert même si mal, que c’est devenu une évidence crasse que la démocratie est un mode gratifiant de gouvernance, mais ne remplit pas ses promesses et qu’il faille changer la démocratie ou y renoncer.

Présentement nous sommes à y renoncer, en permettant que l’INFORMATION sans laquelle aucun choix pertinent n’est possible soit de plus en plus biaisée, partiale, ridiculement incomplète. En l’absence d’information, pas de consultation valable possible des citoyens et tout tend donc à favoriser une cession du pouvoir à des institutions non-démocratique, comme la Commission Européenne, laquelle fait ou inspire déjà la majorité des lois d’un pays membre comme la France.

Il y aurait beaucoup à faire pour ramener la démocratie en France, mais ne faisons ici qu’une suggestion: banaliser le processus référendaire, pour que le peuple puisse s’exprimer plus souvent sur des aspects sectoriels de la politique de l’État. On pourrait ainsi donner au peuple un droit de veto absolu sur certaines décisions spécifiques. Une mesure facile et peu couteuse à prendre, mais bien motivante, car le peuple, qui ne sait pas toujours dire ce qu’il veut, sait cependant toujours dire ce qu’il ne veut pas !

On pourrait aller plus loin en soumettant aussi au peuple, en forme référendaire, les propositions de lois du gouvernement et celles d’autres experts, laissant finalement le peuple mieux informé trancher, en choisissant celle qu’il préfère des alternatives COHERENTES qu’on pourrait lui offrir.

Pourquoi, par exemple, en démocratie – sachant preuves à l’appui qu’on ne peut faire les trois (3) – ne serait-ce pas au peuple de choisir s’il veut qu’on réduise (augmente) les taxes et impôts, qu’on réduise (augmente) les services ou qu’on réduise (augmente) la dette publique ?

Un pas vers la démocratie. Il faudrait bien, aussi, que soient élus en France en 2012, et dans les autres pays d’Europe à la première occasion, un président et une Assemblée qui posent clairement un ultimatum à Bruxelles.

Soit une Europe démocratique, avec un Président élu au suffrage universel, disposant du pouvoir exécutif selon le modèle USA en tout ce qui concerne les pouvoirs délégués aux instances européennes en y ajoutant le CONTRÔLE SUR LA BCE… Soit pas d’Europe, ou une Europe sans la France.

Pierre JC Allard

Publicités

9 commentaires »

  1. Quand on sait qu’une fois « intronisé », l’élu se permet tout, n’importe où, n’importe comment, n’importe quoi y compris dilapider l’argent public ou le détourner plus ou moins habilement, embaucher ou faire embaucher n’importe qui, signer n’importe quel contrat y compris ceux qui peuvent obérer (compromettre) gravement l’avenir de la cité, faire construire et équiper à grands frais des bâtiments de tous ordres avec pour sa propre résidence piscine, sauna et autres cuisines luxueusement équipée, contracter des dettes pharamineuses à taux usuraires auprès des banques avec ses complices eux aussi élus, recruter les cabinets de conseils de toutes sortes à prix d’or, d’avocats y compris pour ses affaires personnelles sans oublier les ristournes de toutes sortes pour ses bonnes œuvres, cadeaux divers et variés du genre écrans plasma, voitures haut de gamme, montres coûteuses et bijoux pour femmes et maitresses, voyages « d’information » aux frais de la princesse, appartements de fonction et mobilier de la république « égarés » lors de la passation de pouvoirs, j’arrête ici cette liste qui fait partie des doutes qui assaillent légitimement le citoyen lambda car les preuves s’effacent si vite qu’il est impossible de faire citer ce genre d’élu devant un tribunal dans un temps court et encore moins en flagrant délit.

    Commentaire par zelectron — 12-09-11 @ 2:47

  2. Pour avancer, et agir et décider

    il faut accepter la réalité, regarder la vérité en face COMPLETEMENT : ce que personne ne fait

    vous pouvez en être , il y a QUE DES CONS … il y a pas encore d’intelligence sur cette planète

    Nos dirigeants, nos élus, ou pas élus, sont des CONS

    DE GAUCHE OU DE DROITE, HAUT FONCTIONNAIRE OU CONNARD DE TECHNICIEN A LA CON QUI JOUE A ETRE DE GAUCHE

    DES CONS !!!

    DES CYNIQUES , DES HYPPOCRITHES :

    qui n’ont pas la solution, car ils ne regardent pas la réalité en face

    et il n’ont pas de courage

    ils ont RIEN

    DES CONS !!!

    C’est tout !

    PERSONNE N’A DE SOLUTION : on attend la solution

    ON VA LAISSER DES CONS AU POUVOIR FAIRE LES MEMES CONNERIES CAR ON EST DES CONS … ON VA LAISSER LES CONNARD DE FINANCIER GERER L’EUROPE : ET CA FERA DES CONNERIES ET ON VA ETRE CONTENT

    C’est sur il y a pas d’autres solutions : NOUS SOMMES TOUS DES CONS

    Ce n’est pas de la terreur , c’est un sentiment beaucoup plus noble

    Commentaire par cousciouness — 14-09-11 @ 4:17

  3. IL Y A PAS 36 CHOSES A FAIRE

    LA RICHESSE EST BLOQUEE A UN ENDROIT

    IL EST PLUS L’HEURE DE RATIONNALISER , DE SE SOUMETTRE

    OU D’INTELLECTUALISER, DE PACIFIER

    Commentaire par cousciouness — 14-09-11 @ 4:20

  4. PLUS PERSONNE NE TRAVAILLE PLUS PERSONNE NE DIRIGE

    QUAND LES TRANSACTIONS FINANCIERE DIRIGENT LE MONDE ET VONT A LA VITESSE DE LA LUMIERE

    IL FAUT FAIRE ATTENTION AUX CHOIX POLITIQUES QUE L’ON FAIT

    SI JAMAIS ON EST CAPABLE DE LES FAIRE

    Commentaire par cousciouness — 14-09-11 @ 4:22

  5. @ Consciousness

    Sous plusieurs pseudos différents. vous avez passé librement des dizaines de fois votre message sur ce site. Je vous ai répondu . Il faut désormais nous dire autre chose.

    pjca

    Commentaire par pierrejcallard — 15-09-11 @ 3:47

  6. et moi je dis que n’importe quel citoyen responsable doté de deux sous de bon sens en sait autant sur beaucoup de sujet que n’importe quel élu sortant tout droit de l’ENA! Et je rajoute qu’aujourd’hui , dans les cours d’Assise, on tire bien au sort des jurés de la société civile qui auront en charge le jugement d’un des leurs. Alors je dis aussi que nos députés, pourrais très bien être nommés par tirage au sort parmi un ensemble de volontaires. Ainsi, fini les mandats interminables de mandarins qui sont en place depuis 5 à 6 législatures, fini le charlatanisme issu directement du processus électoral, fini les représentants qui doivent décider de règles régissant une vie sociale, professionnelle dans laquelle ils ne sont plus, fini ces oligarchies qui n’ont d’autres but que de défendre les intérêts d’une caste!
    !

    Commentaire par jjberland — 25-12-11 @ 1:29

  7. @ jjberland

    Vos députés ignorants et tirés au sort se seront vendus au plus offrant dans les 7 jour de leur entrée en fonction.

    pjca

    Commentaire par pierrejcallard — 02-07-12 @ 11:31

  8. Bonjour,
    C’est encore ce qu’ont fait de mieux, ce modèle politique, est le moins pire des maux.
    Cette démocratie Grec ancienne, était adaptée à une petite cité, mais dans la mondialisation j’en doute.
    Vous écrivez brillamment, aux plaisirs de vous lire pjca 🙂

    Commentaire par Xavier Artot — 02-07-12 @ 2:58

  9. @XA

    Le PRINCIPE de la démocrate est bon. Visiblement inefficient, mais c’est le prix à payer pour optimiser l’appartenance, la satisfaction et, en bout de route, une efficacité globale. Helas, en pratique, la démocratie que nous avons est un pur leurre qui dissimule la vraie gouvernance, exercée par une oligarchie qui a fait la symbiose du capitalisme et du fascisme (corporatisme). Détruire la démocratie actuelle est une condition préalable incontournable pour rejoindre et « changer’ la gouvernance réelle qui se cache derrière. Un changement qui, d’ailleurs, pourrait donner du pire avant qu’il n’en sorte du mieux.

    https://nouvellesociete.wordpress.com/2008/10/28/199-une-democratie-en-faillite/

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 03-07-12 @ 9:58


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.