Nouvelle Societe

31-05-11

Puerta del Sol. On brise la boussole…

Filed under: Actualité,Auteur — pierrejcallard @ 9:04

Il y a dejà longtemps que je dis qu’aucune organisation révolutionnaire ne  pourra détruire  le Système, car aucune organisation ne pourra être mieux « organisée » ni disposer d’autant de ressources. Par la force ou la corruption, le Systeme peut triompher de toute organisation rivale.   Ce sont des INDIVIDUS  visant un même objectif, mais ne se constituant pas en groupes, qui abattront le Système en le sabotant, chacun à sa façon. Une société complexe est extraordinairement vulnérable. Dès que le citoyen lambda ne VEUT PLUS que le Systeme fonctionne, le Systeme s’effondre.  C’est ce qui se produit quand le ras-le-bol passe le seuil ou le citoyen lambda accepte le risque de l’anarchie.  Mai 68 apparait alors comme une répétition générale.

Sur la question des retraites, l’an dernier, la France a fait un pas… puis a reculé.. Ce qui se passe en Espagne va plus loin. Jusqu’où iront les INDIGNADOS  qui manifestent ? On ne sait pas encore. Tout peut basculer vers la violence armée ou se calmer  sous les matraques…  Mais il y a une chose qu’on ne souligne pas assez. Pendant que le peuple occupe la rue en mode insurrectionnel… il répudie la gouvernance socialiste  au pouvoir et vote massivement à DROITE ! Les Espagnols ont-ils perdu la boussole ? Sont-il a réclamer plus de pouvoir pour ceux qui les matraquent ?….

Il y a une autre hypothèse. Que les Espagnols n’aient pas voté POUR la Droite mais simplement CONTRE la Gouvernance.  Il appert que cette gouvernance se disait de Gauche, mais les Espagnols ont peut-être compris que la vieille boussole qui disait « Gauche »‘ et « Droite »  n’a simplement plus de sens.

Dans une société industrielle où il y avait encore pénurie, on a pu, pendant des décennies,  jouer le scénario de manipulation « démocratique » d’une société industrielle.   On identifie des pôles Gauche-Droite et les électeurs se situent sur une seule droite  avec un gonflement au centre, en forme de courbe de Gauss, passant dans une continuité souple d’un extreme à l’autre.

On oppose ainsi ceux du RSA, du SMIC et autres perdants  à gauche aux « nantis » a Droite qui gagnent 5 ou 6 fois leurs salaires et qu’on leur présente comme adversaires.  Ça marche , car s’il n’y en a pas pour tout le monde, on se bat pour les os… Par de petites manipulations  au centre, on pouvait faire basculer la majorité politique en alternance, d’une gauche molle a une droite molle…

Mais les choses ont changé.  On est dans une société tertiaire, postindustrielle d’abondance ou la pauvreté est un choix politique. On maintient l’illusion d’une courbe de Pareto avec des revenu en gradation continue, mais la réalité c’est que, depuis deux générations, une toute petite minorité ramasse TOUTE la plus value du progrès et de l’augmentation de la productivité.   Le pauvre qui entend parler milliards voit tout a coup que son  voisin « nanti »  n’est lui-même qu’une pauvre cloche.

Il comprend que l’adversaire qu’on lui désignait n’était la que pour servir de pare feu et de bouc émissaire, comme ces Indiens juste un peu moins maltraités que les Noirs, qu’on importait et qui servaient de contremaitres en Afrique durant la colonisation britannique. Ces Indiens qui ont été massacrés à l’Indépendance, alors que les maitres prenaient le paquebot en première classe et rentraient retrouver leur compte de banque dans la City.

Il voit que le vrai clivage n’est plus entre lui, smicard, et le petit professionnel ou rentier qui a quelques sous,  mais entre plus de 99% de la population « en bas » qui est manipulée pour se disputer des fonds d’écuelle, alors qu’une richesse colossale demeure virtuelle entre les mains d’une infime oligarchie… qui est « en haut »…

Les Espagnols du PSOE comme ceux du PP comprennent maintenant que la Gauche n’est qu’un autre nom pour la Droite. Ils brisent la boussole  et votent contre le gouvernement « de gauche » de Zapatero, tout aussi prêts à voter demain contre un gouvernement de droite. Ils ont saisi la totale hypocrisie et futilité du leurre démocratique: manipulation médiatique pour tous tout le temps et corruption ponctuelle pour les cas difficiles. La seule gouvernance qu’ils veulent, c’est celle qu’ils se bâtissent à la Puerta del Sol.  Ce qui est aussi près de l’anarchie qu’on peut l’être sans se dire anarchiste. Et tout près du seuil de cette « action individuelle » qui peut détruire le système.

Cette prise de conscience de la fumisterie démocratique peut amener de grandes surprise lors des prochaines élections en Espagne…  et en France aussi. Parler d’élections, d’ailleurs, est le « bon »‘ scénario, car tout va très vite. Le danger n’est pas nul que, tôt ou tard, les 99,99 % de jocrisses bernés par leur patron, leur député, leur leader syndical, leur banquier et le journal de 20 heures se souviennent que l’on a guillotiné exactement 2780 personnes à Paris durant la Révolution, ce qui a résolu un problème qui trainait depuis longtemps.

« Mauvais » scénario, triste et brutal, mais 2780 personnes, ce n’est même pas le nombre de victimes d’une petite bataille qui ne fait pas la Une, dans une de ces petites guerres de rien du tout que fomentent presque tous les mois ceux encore moins nombreux, banquiers et autres exploiteurs, qui causent tous les problèmes.

C’est une idée dérangeante et il vaut mieux parler d’élections. Mais ne nous imaginons pas trop que la vieille rengaine gauche-droite va faire florès cette fois.  Un consensus est à se créer contre « ceux d’en haut », ceux que j’ai appelés « cette mince pellicule de moisissure à la surface de la France ».

Si tout va bien et que la démocratie perdure et joue son rôle, c’est ceux qui comprendront ce rejet de « ceux d’en haut » qui seront portés par le zeitgeist de ce consensus et adoubés par le peuple au prochain scrutin. En Espagne, en France, même aux USA ! …  On fera quelques changements sans trop de dommages.  Mais si la démocratie est empêchée de s’exprimer et que les individus chacun pour soi décident de passer à l’acte il pourrai y avoir des dommages collatéraux.  Dans le monde où nous vivons et les injustices qu’il recèle, 2780 têtes de banquiers et d’exploiteurs pourraient ne pas peser bien lourd

Pierre JC Allard

Publicités

29 commentaires »

  1. Le mouvement actuel d' »indignation » vise à redéfinir pour la nième fois le sens du mot démocratie et cherche à établir de nouvelles règles ou tout du moins faire évoluer celles qui existent dans un sens plus participatif.
    Les partis politiques virent au sectarisme et en dehors de leur « bonne parole » point de salut ! Chacun sait que les systèmes de tous acabits, droite, gauche, libéral, socialiste, radical et autres, montrent à l’évidence qu’aucun d’entre eux ne représente la vérité absolue et ne parlons pas des extrêmes. D’ailleurs à l’intérieur de chaque doctrine on trouve des pensées identiques aux préceptes de l’autre, camouflées sous des vocables différents dont le sens s’affadit de plus en plus.
    Ces jeunes gens établissent des milliers et des milliers de revendications, mais il en est une seule qui permet avec n’importe lequel des « systèmes » d’obtenir des résultats moins mauvais que précédemment: le contrôle suivi de sanction (éventuelle)
    L’esprit des lois:
    – ce ne sont pas les lois qu’il faut changer mais surtout les appliquer (pour la plupart d’entre elles) y compris aux personnels politiques (surtout eux…)!
    La création de comités de surveillance et de contrôle (comme pour les jurés d’assise) tirés au sort (parmi 1% par ex. des votants pour une élection définie, simultanément aux votes pour les candidats) permettrait d’éviter qu’un député, maire, conseiller général, sénateur ou autres se croit tout permis après avoir avoir été élu (pour le maire, le conseil municipal fait un peu office de contrôle, mais pas suffisamment)Les sanctions y compris les plus graves pourraient ainsi être prise à leur encontre.
    Il ne faut pas laisser une fois élus tous ces guignols dépenser sans compter l’argent public, embaucher à tout va, voyager aux frais de la princesse. Vous connaissez les « sages paroles » d’un président du conseil et vingt fois ministre sous la IIIe République, Henri Queuille radical-socialiste de Corrèze(« radsoc », le mot socialiste a été accolé après) »: les promesses électorales n’engagent que ceux qui les écoutent.
    Pour maintenir notre démocratie vivante, c’est le contrôle « on line » qui devient nécessaire car les erreurs, maladresses, prévarications et autres débordement sont déjà assez difficiles à détecter comme ça pour les plus malins d’entre eux alors si on leur laisse le temps de finir leur mandat et qui plus est les laisser courir dans la nature pour profiter de leurs gains frauduleux …
    Les modes d’élections sont des compromis, des systèmes approximatifs, des pis aller, des non sens, des faux semblants, des faire-valoir, des apparences, des avantages pour ceux qui sont en place, des occasions de tripatouiller les résultats ou de faire voter les morts, des simagrées et j’en passe ! De la proportionnelle intégrale aux scrutins uninominaux à un tour en passant par les éligibles ou pas, sans oublier les nuls et les blancs on peut « légitimement » se demander quelle est la règle de ce jeu absurde qu’est la démocratie telle que nous l’entendons dans ses compromissions de facto.
    Or, c’est le but de ces élections qui importe, à savoir choisir un candidat qui soit juste et bon et généreux et intelligent et honnête et courageux et travailleur et j’en passe … autrement dit un être parfait qu’on ne peut trouver qu’à l’instar des aiguilles des bottes de foin …
    A supposer que ce candidat ait été sincère dans sa profession de foi, qu’il ait un minimum des qualités requises et qu’il soit élu par l’un des quelconques systèmes ci-dessus évoqués (avec une importance toute relative) encore faut-il qu’il exécute son programme sans défaillir, indépendamment des obstacles et pièges de ses adversaires ni des meilleurs intentions du monde de ses « amis ».
    D’autre part, le rôle de l’état n’est pas de jouer la partie (ce qui n’entre pas dans ses attributions), il s’agit pour lui d’arbitrer et de montrer la faute, voire de sanctionner y compris durement le ou les coupables sans faillir (ça, c’est le plus difficile). La représentation nationale édicte un certain nombre de lois, mais s’occupe de tellement d’autres sujets y compris futiles qu’elle en est rendu inefficace (inopérente ?) malgré elle. Le mélange des genres ne lui sied pas du tout et nombre « d’affaires » le prouvent au quotidien.
    A chaque fois qu’un élu est intronisé, celui-ci change plus ou moins d’angle de vue et commence à dériver parfois même de ses propres convictions en se mettant à commettre subrepticement des infractions à la loi avec la complicité du vieil adage « pas vu, pas pris », se justifiant néanmoins par un vocabulaire le plus ésotérique possible (doctrine du « sophisticisme » éhonté).
    Au court de son mandat, ce n’est pas la peine de lui jeter l’opprobre, ni quelque accusation que ce soit de gaspillage des deniers public (quand il ne s’agit pas de détournements à son profit ou de sa famille (voir film Topaze de Marcel Pagnol, 1ère version avec Louis Jouvet) ce serait peine perdue : un élu est intouchable, il ne peut être sanctionné pendant toute la durée de son mandat, il est inamovible.
    Hors un moyen législatif serait possible à instaurer sans faire appel à des extrêmes, revenons au tirage au sort évoqué ci-dessus de 1% ou 0,1% ou encore 0,01% par exemple des électeurs de cet élu en tant que comité d’assistance et de surveillance (sortes de jurés) du-dit élu et qu’il puisse se réunir si 51% en sont d’accord pour statuer sur un éventuel écart, voter sa destitution et l’envoyer en justice si besoin est, avec prison à la clé si la gravité des faits le nécessiterait. Il faut parier que tout à coup une salubrité de la vie publique s’instaurerait, avec quelques ajustement au départ bien sûr. Cela pourrait concerner d’abord et avant tout les députés puis les sénateurs, puis les assemblées territoriales et toutes autres formes de représentation publique au fur et à mesure de l’entérinement de l’étape précédente.
    Qu’il s’agisse d’une entreprise prévaricatrice, d’une atteinte à la concurrence, de la copie servile ou autres méfaits divers et variés, principalement des domaines économiques, la règle du jeu existe aujourd’hui sauf qu’elle n’est pas ou si peu appliquée … et ce système permettrait donc petit à petit de remédier aux injustices les plus flagrantes en passant par les délits de bien moindre importance.
    Les fonctionnaires délictueux n’échapperait pas non plus à ce système cela va sans dire.
    Vous remarquerez que dans ce texte il n’y a aucun parti pris pour quelque mouvement politique quel-qu’il soit, c’est pourquoi je m’attend à une volée de bois vert, à moins que …

    … à parfaire, mais pas trop, le mieux étant l’ennemi du bien.

    Commentaire par zelectron — 01-06-11 @ 12:26

  2. L’analyse est assez sympathique mais vous planez un peu.

    « Pendant que le peuple occupe la rue en mode insurrectionnel… il répudie la gouvernance socialiste au pouvoir et vote massivement à DROITE ! Les Espagnols ont-ils perdu la boussole ?  »

    Vous avez une vision idéalisée du « peuple ».
    Ce n’est pas le peuple qui occupe la rue, ce sont les jeunes en galère.
    Ce n’est pas le peuple qui vote, ce sont des gens, dont de nombreux adultes voire vieux, qui ne sont pas dans la rue.
    Et qui sont plus nombreux que les jeunes, pour des raisons démographiques évidentes.

    En France c’est pareil, des millions de gens manifestent pour plein de justes causes. Mais ces millions de gens ne sont pas aussi nombreux que la majorité des gens qui ne manifeste jamais et qui vote, souvent à droite.

    Tirer des conclusions quasi anarchiste d’un simple effet de la démographie vieillissante d’un pays, c’est limite. Dans les pays arabes, les jeunes sont beaucoup plus nombreux que les vieux. Donc leurs manifestations ont pris plus d’ampleur et n’ont pas pu être arrêtées ou éteintes par usure.
    Ici, les jeunes qui manifestent ne seront jamais qu’une minorité agissante. Même nombreux, même soutenus intellectuellement par les adultes qui ont le souci de l’avenir, ils ne seront pas soutenus par ces mêmes adultes s’ils souhaitent aller plus loin, prendre les armes, faire une révolution. C’est un fait, en prenant de l’âge on s’éloigne des méthodes radicales…

    Commentaire par Lilie — 01-06-11 @ 6:00

  3. @ Zelectron:

    Votre notion de contrôle des élus est toua fait en accord avce les principes d’une Nouvelle Société. Voyez la section https://nouvellesociete.wordpress.com/democratie-contractuelle/ et surtout le texte https://nouvellesociete.wordpress.com/2007/06/17/les-conseillers/

    PJCA

    Ce commentaire se qualifierait pour devenir un article sur CentPapiers http://www.centpapiers.com/

    Commentaire par pierrejcallard — 01-06-11 @ 5:02

  4. @ LIlle

    Vous avez de bons arguments et peut-etre raison. Pour ma part je vois tout un modele de société qui est a s’effondrer et dont ces manifestations ne sont qu’une illustration parmi d’autres de la décrépitude. C’est l’avenir prochain qui en sera l’arbitre

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 01-06-11 @ 5:08

  5. bonjour, j’ai lu ce que vous considérez être une meilleure société. C’est très beau, mais je ne comprends pas comment vous pouvez penser qu’elle émergera d’une société existante manipulée de la naissance à la mort si vous ne montrez pas l’exemple. Si vous en êtes convaincu et que vous avez de nombreux partisans pourquoi vous infliger de rester dans la société actuelle et ne seriez vous pas plus crédible et plus heureux si un exemple de cette société existerait à plus petite échelle?

    Commentaire par quent1 — 04-06-11 @ 12:40

  6. Plus concrètement, pensez vous sincèrement que nous pouvons, dans notre société, convaincre sans avoir à prouver?

    Commentaire par quent1 — 04-06-11 @ 4:10

  7. Avez vous peur de finir comme Coluche?

    Commentaire par quent1 — 04-06-11 @ 4:22

  8. Tué par les hommes qui profitent de l’injustice

    Commentaire par quent1 — 04-06-11 @ 4:46

  9. @ Quent1:

    Une Nouvelle Société ne peut être que globale ou, au moins, s’appliquer dans un espace autarcique. Je crois que les 1100 articles du site Nouvelle Société apportent quelques éléments de preuve. Avez-vou lu ce qui est propos comme nouvelles approches pour l’education, la santé, la justice, la culture, etc ? Surtout, la simple admission des problèmes – et peu aujourd’hui les contestent – jointe a la faisabilité d’ene solution, sera une raison suffisante pour faire adopter les principes d’une NS quand la société actuelle atteindra le seuil de déliquescence, puisqu’il n’y a pas présentement d’autre projet de société cohérent qui soit offert qui ne soit une simple mise à jour du fascisme ou du communisme. On n’a rien proposé de neuf depuis près de cent ans…

    Je suis sûr que je finirai comme Coluche, comme vous et comme tout le monde… Mort. Les détails ne me préoccupent pas tellement.

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 04-06-11 @ 4:57

  10. Je suis d’accord avec vous seulement je ne pense pas que l’injustice soit du fait de la société mais d’un groupe de personnes qui en tirent profit au plus haut niveau et qui nous font croire que le bonheur nous sera accessible plus tard mais qu’aujourd’hui il faut simplement leur faire confiance et que tout est normal, je pense aussi que ce sont eux qui nous imposent dès le plus jeune âge ce qui est bien et mal et que de ce fait le seuil de déliquescence ne sera jamais atteins. Je pense qu’il est plus facile de créer un espace autarcique que de vouloir convaincre seulement par une pensée. Ne pensez pas que je cherche à m’opposer à ce que vous dites, je souhaiterais simplement comprendre comment est ce que quelqu’un comme vous, qui a une vision tel que la votre, arrive à être heureux dans cette société.

    Commentaire par quent1 — 04-06-11 @ 6:14

  11. @pjca
    mais non ! soyez vous et restez optimiste, vos qualités sont malgré tout supérieures à vos défauts (tout juste 🙂 )
    Et si, au lieu de prôner des milliers (et plus encore) de mesures élucubrées par « des » uns et « des » autres qui s’enchevêtrent, se contredisent, se discutent (se discutaillent?) sempiternellement, une seule et unique pouvait voir le jour, celle-ci consistant dans le choix d’un comité d’assistance d’élu (à l’instar d’un jury, c.à.d. tiré au sort) pouvant contrôler éventuellement ses frasques et l’envoyer en prison si nécessaire (après ou simultanément à la confiscation de ses biens directs et indirects). Vous verriez d’une part une très forte défection d’un certain personnel politique opportuniste et sans idéaux et d’autre part l’éveil d’un certain nombre de candidats prêts à la dévotion au pays avec des qualifications hautes.

    Commentaire par zelectron — 04-06-11 @ 6:41

  12. Je suis optimiste pour mon sort tkt j’ai 18 ans et me pose des questions, ca ne va pas plus loin. Je ne suis pas pleinement convaincu mais un peu rassuré que vous ne soyez pas plus révoltés. Et je me demandais, à tout hasard, si l’un de vous avez entendu parler, je pense l’avoir vu dans envoyé spécial, d’une sorte de nouvelle société composée de personnes de toutes nationalités ( peut être plus occidental ), dans mes souvenirs ils étaient en Inde mais je ne suis pas sûr…

    Commentaire par quent1 — 04-06-11 @ 7:21

  13. ( je ne parlais pas forcément de politiciens ou alors pas à l’echelle du pays, à l’heure de la mondialisation je ne peux pas croire que la manipulation ait lieu au simple niveau nationnal )

    Commentaire par quent1 — 04-06-11 @ 7:34

  14. (Il suffirait de changer de pays pour être satisfait…)

    Commentaire par quent1 — 04-06-11 @ 7:36

  15. (je suis francais, c’est dans notre « nature » d’être pessimiste)

    Commentaire par quent1 — 04-06-11 @ 7:41

  16. 🙂

    Commentaire par quent1 — 04-06-11 @ 7:42

  17. @ Quenti. Il existe un projet « Auroville » pres de Pondicherry, basé sur les enseignements de Aurobindo, si c’est ce à quoi vous faites allusion, mais ce projet n’a pas vraiment progressé depuis sa création. J’y suis retourné il a deux ans.

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 04-06-11 @ 7:51

  18. Oui c’est exactement ça, merci beaucoup je cherche depuis plusieurs jours. Puis je vous demander ce que vous en pensez personnellement ,en quelques mots, mis à part le fait qu’il ne cherche pas à se développer ou qu’il n’y arrive. Et pensez vous que je ne suis pas objectif, que je délire et que ce serait une erreur de penser que ce n’est pas plus mal en partant du principe que je suis égoiste? Sans forcément argumenter

    Commentaire par quent1 — 04-06-11 @ 8:13

  19. @ Quenti1

    Analyser le message d’Aurobindo et l’évolution d’Auroville dépasserait ce que l’on peut traiter sur ce blogue. Je vous suggere de vous renseigner à la source. En ce qui me concerne, Auroville est devenue un gros Asram comme les autres et la diffusion du message d’Aurobindo la principale industrie de Pondicherry. Je n’ai aucun mal à en dire; je constate seulement que l’evolution n’en est pas celle que l’on rêvait quand la ville fut crée. La masse critique pour une diffusion globale n’a pas été atteinte et le mouvement s’est donc un peu replié sut lui-même avec la création progressive d’une bureaucratie. Je vous recommande d’aller voir; ca vaut le voyage et vous pouvez vivre a Pondicherry dans les guest houses du Mouvement pour trois fois rien et dans une ambiance bien sympa qui reste encore spirituelle.

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 04-06-11 @ 11:41

  20. Oui, je m’informerai. Merci

    Commentaire par quent1 — 05-06-11 @ 5:14

  21. Le principe est plutôt bien je trouve. C’est dommage que ce ne soit pas plus connu, ne serait ce que pour voir qu’une société différente est possible et qu’ils ont l’air plutôt satisfaits pour la plupart.

    Commentaire par quent1 — 06-06-11 @ 12:57

  22. Monsieur,
    Le mouvement des indignés à ce jour semble se développer dans toute l’Europe et leur marche doit aboutir à Bruxelles en septembre 2011.
    Les Indignés européens exprimeront des revendications sérieuses et réclameront l’instauration d’une Démocratie Directe.
    L’Europe a déjà prévu la répression et fait voter cet été toutes sortes de lois pour réprimander sévèrement son peuple.(sic)
    Pendant ce même temps la bourse s’effondre partout et la crainte du Nouvel Ordre Mondial semble mobiliser tous les esprits même aux USA .
    A ma connaissance les américains marchent aussi vers Wall Street, cependant la loi Martiale y a été instaurée.(sic)
    Pensez-vous comme certains que cette crise ne sera qu’une transition vers l’instauration du Nouvel Ordre Mondial ?
    Merci.

    Commentaire par alpha2mars — 06-08-11 @ 7:20

  23. @ alpha2mars

    Il y a le scenario d’un dictature immediate, gardant les mêmes gens au pouvoir, ne modifiant que le rapport de force entre les politiques et les banquiers au sein de l’alliance dominante. L’alternative, c’est une révolte des individus menant à l’anarchie et, de là, aussi à une dictature, mais le pouvoir passant alors vers de nouveaux dirigeants, probablement militaires. Cette phase de dictature devrait nous amener rapidement à une VRAIE démocratie, car une société tertiaire complexe ne peut fonctionner que de façon consensuelle. L’inconnue, dans un cas comme dans l’autre, c’est une guerre avec la Chine. Je ne pense pas qu’on puisse prévoir ce qui en résulterait.

    pjca

    Commentaire par pierrejcallard — 06-08-11 @ 8:57

  24. Monsieur,
    Je vous remercie de vos vos explications.
    Je m’inquiétais justement à ce sujet. La chine parait très sure d’elle et agressive.
    Quoi qu’il en soit, nous n’allons pas vers des jours heureux.
    La société humaine n’est vraiment pas agréable. Nulle part.
    Les indignés se fortifient, s’assemblent de tous les coins du globe mais sans réelle organisation.
    Il en ressort beaucoup d’énergie, des propositions de toutes sortes, farfelues aussi parfois,d’où un certain charme …
    Mais ce qui est nouveau c’est cette forte solidarité entre ces indignés de tous pays contre ces oligarques.
    Je ne suis pas reportaire de guerre mais je constate cette nouveauté.
    Internet y est pour beaucoup je pense.
    La révolte prend de l’ampleur de jour en jour donc à vous lire l’armée va s’en mêler. Bouh
    Les revendications faîtes par les policiers qui refusent d’obéir aux ordres contre le peuple pacifique ne serviront à rien.
    L’armée n’a pas le droit de s’insurger, c’est cela …
    Pourriez-vous m’éclairer sur le Nouvel Ordre Mondial qui fait trembler de peur la Terre toute entière ou auriez-vous un lien sérieux, s’il vous plait.
    Sur le Net il y a tant d’extrapolations que je ne sais plus quoi en penser.
    Merci encore. Je suis si inquiète…

    Commentaire par alpha2mars — 08-08-11 @ 5:45

  25. @alpha2mars
    Les x milliers (et plus encore) de revendications des indignés constituent un brouillage indescriptible. La seule mesure de valeur consiste sans changer une seule virgule aux lois qui nous « gouvernent » à exiger avec la plus extrême force le choix par le biais du hasard de 10, 20, 30 « jurés » ou plus si nécessaire parmi les listes d’électeurs ayant permis à untel ou unetelle d’être élu. Le droit (ou mieux le devoir de ces jurés consistant à présenter devant les tribunaux le failli aux fins d’emprisonnement, de confiscation de tout ses biens y compris latéraux et collatéraux, famille et relations d’affaires n’y échappant en aucune façon. Je vous fiche mon billet que les rangs des politiques véreux vont s’éclaircir à une vitesse grand V. C’est la seule et unique mesure à prendre car toutes les lois existent, ce n’est que leurs applications qui font défaut.

    Commentaire par zelectron — 08-08-11 @ 7:18

  26. @ Alpha2mars

    Le Nouvel Ordre Mondial est une expression qui est réapparue plusieurs fois, ce qui suggère des filiations qui ne sont peut-être qu’illusoires. Dans sa derniere version, le concept a été peaufiné par des gens qui sont devenus les conseillers de Bush et qui affirmaient clairement la mission des USA a dominer le monde. Francois Marginean des 7 du Québec a écrit quelques articles intéressants sur le sujet.

    pjca

    Commentaire par pierrejcallard — 08-08-11 @ 10:16

  27. @ Zelectron

    Je comprend les avantages de la démocratie aléatoire, mais je ne suis pas persuadé qu’un pourcentage suffisant de la population comprend assez les événements et leurs causes pour qu’un échantillon qui en serait tiré au hasard en désigne plus qu’un ou deux. Leur pouvoir deviendrait alors énorme… et le risque de corruption le serait tout autant. Je ne rejette pas cette approche a priori, mais je préfère des « conseillers » choisis par la population pour suivre les candidats et à la base des « grands électeurs mieux renseignés.

    https://nouvellesociete.wordpress.com/2007/06/17/les-grands-electeurs-2/

    https://nouvellesociete.wordpress.com/2007/06/17/les-conseillers/

    pjca

    Commentaire par pierrejcallard — 08-08-11 @ 10:25

  28. @pjca
    « Leur pouvoir deviendrait alors énorme…  » : ne croyez vous pas qu’en face l’impuissance 🙂 ne soit feinte: la duplicité d’un nombre ahurissant d’élus n’est plus à démontrer?

    remarques:
    – les grand électeurs (qui n’ont pas forcément de grades universitaires élevés ou équivalents) n’ont jamais mis, ne mettent, ni ne mettront leurs mains dans le cambouis: ils tombent en général dans l’ornière politicienne (en ce qui concerne la France les députés et sénateurs, conseillers généraux et autres maires suffisent amplement à nos em… pardon nos desiderata en termes de simili-démocratie)
    – les conseillers représentent peu ou prou la majorité et en aucun cas l’ensemble des sensibilités politiques de l’électorat, un système stochastique a plus de chances à ce propos (ou moins de malchance) et puis ce ne sont pas les « magouilleurs » qui se présentent, ce sont des gens tirés au hasard avec plus de chance d’être honnêtes (ou moins de chance d’être malhonnête)
    – Je me méfie comme vous, sans que vous l’explicitiez, des mains habiles à tromper le système de tirage au sort (excellent livre de SF à ce propos: le sceptre du hasard de Gérard Klein alias Gilles d’Argire)
    – L’ensemble des systèmes d’élection n’ayant pas tous été essayés personne ne peut affirmer qu’ils soient bons ou mauvais, ce que je me garderais de faire. En revanche un essai dans une circonscription (choisie au hasard cela va sans dire) permettrait aux politologues de nous donner une image de la validité d’un tel « scrutin » de jurés.

    Commentaire par zelectron — 09-08-11 @ 2:43

  29. @ Z

    J’aime cette approche empirique: essayons, évaluons, on verra bien. Notre pire ennemi, c’est l’inertie.

    pjca

    Commentaire par pierrejcallard — 09-08-11 @ 8:19


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.