Nouvelle Societe

20-10-09

Bergeron: le négligé des parieurs…

Filed under: Actualité,Auteur — pierrejcallard @ 8:39

DSC08778a

Les élections à Montréal se déroulent dans une ambiance de gabegies et de prévarication comme, de mémoire d’homme, on n’en avait pas vue. L’administration en place était déjà dans la mire pour une affaire de société publique privatisée dans des circonstances  équivoques, puis utilisée pour des transactions  sur lesquelles la police enquête. C’était mal parti, pour le maire sortant. Mais…

Mais juste un début… La campagne débutait a peine, qu’un rapport  dévastateur du Vérificateur général forçait l’annulation du plus important contrat  de histoire de la ville, laissant en suspens bien des questions.   Plus grave encore, survient une affaire de corruption de conseillers municipaux, emmêlée de tentative d’extorsion, avec allusions à la Mafia et aux Hell’s Angels.

Pour beaucoup, le bilan éthique de l’administration Tremblay la mettait hors–jeu, pavant la voie pour Louise Harel, la candidate rivale, dont on ne mettait pas en doute l’honnêteté…  Mais, il y a deux jours, coup de tonnerre. Ce n’est pas Harel, mais son premier lieutenant, l’homme qui semble destiné à la présidence du Comité exécutif  – et donc le premier responsable pour les milliards de contrats qui seraient donnés par une éventuelle administration Harel – qui est accusé de faire financer sa campagne … par le même contracteur-citoyen qu’on a vu partout dans les scandales du régime Tremblay. Inquiétant

Inquiétant, car c’est l’homme, entre autres, qui voudra ces milliards de dollars de contrats.   De là à penser que les dés auraient été pipés en faveur dudit contracteur, quels que puissent être les résultats des prochaines élections, il n’y avait qu’un pas que l’imaginaire populaire a vite franchi.  Exit, donc, Benoît Labonté et Madame Harel, veuve d’un lieutenant qui ne répond plus au téléphone, semble en aussi mauvaise posture éthique que le Maire sortant.

C’est dans ce contexte que hier, 19 octobre, a eu lieu le débat télévisé entre les trois candidats. Trois ?  Eh oui … Jusqu’à hier, pour les médias qui aiment les situations simplistes, il n’y avait qu’un duel entre Louise-la-Séparatiste, et Gerald–le-Jocrisse, la première roublarde comme pas une, le second inféodé aux Libéraux de Québec et donc, sans surprise, grand distributeur de contrats généreux.  Un duel simple…. Mais les deux mousquetaires étant un peu amochés, on a découvert qu’ils étaient trois. Et c’est le troisième, Richard Bergeron, qui est sorti grand gagnant du débat.

Et pas seulement par défaut, suite à la totale contre-performance de Tremblay et de Harel, mais aussi par la richesse de ses idées et le sérieux de ses propositions.  Seul des trois, il a semblé avoir un plan et une stratégie.  Il n’est pas un orateur enlevant – il manque de pratique au jeu du « ne-rien-dire » – mais sur le fonds, il est clair que Bergeron a marqué des points. Et quand c’est parti…  difficile de remettre le dentifrice dans le tube.

Simultanément, au scandale Labonté dans sa cour, Madame Harel a perdu d’autres points hier par son incapacité à dire une seule phrase en anglais !  On ne sait pas si cette incapacité lui nuit davantage parce qu’elle semble une forme d’incompétence, ou parce qu’elle apparaît comme une provocation aux électeurs anglophones. Mais elle y perd.

Tremblay, pour sa part, quand il dit que tout va bien, a de plus en plus l’air d’un imbécile heureux… Ce matin, le journaliste André Noel a ajouté aux inquiétudes concernant Tremblay, en révélant que 46% en valeur des contrats accordés par la ville au cours de son mandat l’ont été à seulement quatorze (14) soumissionnaires…  dont, en bonne place, ceux liés à tous ces scandales de la SHDM, des compteurs d’eau et de la réfection du toît de l’Hôtel de Ville qui a donné lieu à des tentatives d’extorsions…

Conclusion: ce matin je ne parierais pas sur le résultat de cette élection, mais le momentum a tourné. Si je DEVAIS parier, je pense que Bergeron a le vent dans les voiles et pourrait très bien la gagner.  Ce qui va créer la panique dans quelques milieux.

Panique au sein du crime organisé et des syndicats, panique aussi au sein du gouvernement de Québec, pour qui une victoire de Bergeron serait une menace.  Menace pour le suivi des grenouillages habituels, mais aussi, à moyen terme, menace pour l’avenir du PLQ, car l’apparition d’un homme crédible soulignerait la vacuité du désert qu’est aujourd’hui la politique québécoise.   Ni Charest, ni Marois, ni Taillon ne font vibrer la population…  Un nouveau joueur, arrivant porté par un vent de victoire, brouillerait sérieusement les cartes.

Parce qu’une victoire de Bergeron serait TELLEMENT dérangeante, on peut s’attendre à ce que tout ce qu’on appelle « Establishment »  monte au front pour lui barrer la route.  Dès demain, peut-etre ce soir, les médias vont tout faire pour trouver des squelettes dans son placard, au besoin en inventer.  Les rumeurs les plus folles vont courir.

Suivre la façon dont cette campagne va s’orchestrer sera un bon exercice pratique pour identifier et comprendre les ficelles dont se servent ceux qui ont le pouvoir pour faire barrage à tous et à tout ce qui pourrait changer quoi que ce soit.  Pour stopper tout changement. À tout prix.

Ils sont puissants, mais il y a eu des circonstances où quelques personnes, avec peu de moyens, ont changé le cours des choses.  Il ne faut jamais l’oublier. Je pense que je vais prendre la peine d’aller voter pour Bergeron.

Pierre JC Allard

Addendum, dernière heure:  Dans les heures qui ont suivi la publication de cet article,  Alain Dubuc, un chroniqueur  de Cyberpresse du groupe Gesca, a dit comme ça, en passant, sans autres explications que  Bergeron était un hurluberlu qui n’avait rien de ce qu’il fallait pour diriger un grande ville…   La grande faiblesse du Système, c’est qu’il nous prend TOUS pour des cons.

PJCA

2 commentaires »

  1. En parlant de cons … récemment le petit avorton de Patrick Lagacé a publié, par un simple hasard, une vidéo éditée et tronquée de nul autre que Bergeron. http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/?p=70723672
    On voit le stratgème … salissage et information teintée … j’espère que ceux qui croyaient encore au journalisme seront servis – LaPresse n’est pas un média d’information, c’est une courroie d’entraînement pour les communiqués de presse corporatifs et gouvernementaux … dans le meilleur des cas.

    M’enfin le plus drôle là-dedans c’est que j’ai pris son article, je l’ai charcuté et je lui ai resservi comme commentaire … avec un sens complètement détourné 🙂 (tiens toi mon cr…). Plein de classe et de sens de l’humour, notre cher Patrick Lagacé … l’a simplement ignoré. Je m’attendais à rien de moins de lui.

    Commentaire par ObiWanCeleri — 29-10-09 @ 8:37

  2. @Obiwanceleri:

    Oui, j’ai protesté contre cette video et cette protestation a été assez reprise pour compenser un peu l’effet négatif. Pas suffisant, bien sûr, le systeme contrôle le micro… Ne vouz étonnez pas que le Systeme vous censure quand vous l’attaquez…. Vous devez apprendre à ne PAS respecter ses regles. Selon ses règles, il gagne toujours. C »est pour ça que les regles sont ce qu’elles sont.

    https://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/10/05-la-loi-et-le-marche/

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 02-11-09 @ 11:23


RSS feed for comments on this post.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.