Nouvelle Societe

09-06-09

La gouvernance des timorés

Pourquoi sui-je si intensément dégoûté de la gouvernance que nous avons en ce pays, en cette province et en cette ville ? Parce que je vois la peur partout. Parce qu’ayant peur on ne bouge pas, que ne bougeant pas on ne fait rien et que ne faisant rien nous ne sommes plus les acteurs, mais les simples spectateurs de ce qui nous arrive. Je ne blâme pas tant Tremblay, Charest et Harper de ce qu’ils font, que de ce qu’ils ne font pas. Et je ne lis pas dans les yeux de ceux qui veulent les remplacer une autre détermination que celle de vouloir les remplacer. Des timorés à l’affût d’autres timorés

Il y a tant, et tant de choses qu’on a peur de faire… Les plus graves méritent qu’on s’y arrête, qu’on en discute en profondeur et je le fais parfois, mais il y a aussi tous les petits dossiers qui trainent et qui cachent les grands. Ceux auxquels on ne prend pas le temps de s’arrêter, mais qui ne sont pas résolus non plus et qu’on a peur de régler aussi… Aujourd’hui je vais en souligner deux (2). J’aurais pu en souligner 20 … Regardez autour de vous, jusqu’à ce que vous soyez aussi parfaitement dégoûtés. Peut-être, alors, exigerons-nous tous ensemble que quelque chose BOUGE

Prenons d’abord cette destitution de Guy Chaput, Président de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) Il a fait des dépenses exagérées et on le vire. Ah bon… Un geste vertueux ? Je trouverais ce geste vertueux si l’on avait réagi à une escroquerie ou à une corruption, mais on ne l’en accuse pas. J’en déduis qu’il n’en est pas coupable. Il a fait des dépenses exagérées, comme une ci-devant lieutenant-gouverneure qu’on avait aussi critiquée. On a jasé un peu, puis tout s’est calmé…

Ici aussi, il semble qu’on attende que les choses se calment. Pourtant, j’aurais bien aimé savoir si Chaput faisait ou ne faisait pas un bon travail. Parce que j’aime mieux payer plus cher pour un bon travail que moins cher pour un travail qui n’est pas fait.

Le travail qui n’est as fait est toujours trop cher. Or, Je vois souvent dans les officines de l’État beaucoup de travail qui n’est pas fait et dont les timorés ne parlent pas… Qu’est ce qu’on fait à la SODEC ? Le fait-on bien ? C’est ça l’important.

On a viré Chaput sans qu’il soit même question du travail fait et à des conditions qui laissent supposer qu’on n’avait rien à lui reprocher. On a acheté son départ. On a eu peur de lui faire un procés – sans doute à raison – mais on l’a donc condamné sans procès. Avait-on une autre raison de livrer une victime expiatoire à la meute des envieux que d’éviter que le bon peuple ne regarde de trop près les comptes de dépenses des autres fonctionnaires et gouvernants ?

N’est-il pas évident qu’on a eu peur de l’opinion publique ? Je ne vois rien de vertueux à avoir pris Chaput comme bouc émissaire, seulement une terrible trouille.. Peur qu’on ne fouille trop dans cettte apparence de corruption qui flotte autour des commandite, des viaducs qui tombent, des compteurs d’eau… de tout ce qui se fait à tous les paliers de la gouvernance de nos timorés.

Autre dossier, ce projet de téléphérique pour relier le Vieux-Port à St-Lambert. La Société du Vieux-Port de Montréal ne permet pas à la compagnie Skyline l’autorisation de le construire. Pourquoi ? Ce n’est pas un projet de Martiens, il y a des télécabines un peu partout dans le monde. Les commerçants de la zone le réclament et le promoteur ne demande des sous à personne. De quoi a-t-on peur ?

Le comité de la Ville de Montréal chargé d’analyser le projet ne s’est pas « prononcé ». Il attend quoi ? Quel geste devrait poser le promoteur pour susciter un peu d’intérêt ? Pourquoi le ministre responsable de la métropole ne se prononce-t-il pas lui non plus ?

il semble que faire quoi que ce soit fait peur. Et quand on a peur des petits projets, on a encore plus peur des grands, comme on a eu peur de ces milliards que le Cirque du Soleil voulait investir dans un projet de casino et qu’on a refusés… Pourquoi prouver qu’on est là seulement en faisant en sorte que rien ne se réalise ? Encore des gestes qu’on n’a pas faits ?

Moi, ce qui me fait peur, c’est qu’à être gouvernés par des gens qui ont peur de tout, on en vienne à ne plus avoir peur de ce dont on devrait vraiment avoir peur: l’immobilisme, l’insignifiance et la décrépitude progressive d’une société à laquelle on ne propose rien.

Pierre JC Allard

Publicités

Un commentaire »

  1. Quand une équipe sportive joue mal, il peut arriver que ses supporters la sifflent. Que se passe t’il alors ? l’équipe va t’elle mieux jouer ou se démoraliser davantage ?

    Dans la presse et les journalistes / chroniqueurs que je li, le ton est trop systématiquement critique et ironique même avec un enjeu mineur ou quand l’erreur est douteuse voir inexistante. Concentrons nous sur les grosses erreurs et soyons tolérant avec les peccadilles. Si la gouvernance est médiocre il faudra en changer le moment venu si une alternative de meilleure qualité existe mais inutile de trop lui casser le moral. Elle est au commande et elle peut devenir timoré ou craintive à force d’attaques +/- justifiées.

    Pour l’équipe Harper, j’ai hâte de son départ. Pour Charest, je sais que l’alternative actuelle avec la Marois sera très probablement pire quand on voit comme elle a géré le système de santé. Pour Tremblay, je ne sais pas. J’apprécie d’avoir un maire bilingue qui semble honnete et réactif mais il faut que la vérificatrice générale nous dise s’il y a une corruption et le volume. Ensuite il faut faire un bilan délicat de son action globale et estimer la qualité et expérience de l’équipe de gestion alternative avant le vote.

    >N’est-il pas évident qu’on a eu peur de l’opinion publique ?

    Oui.
    Et timorés ils ont de quoi l’être quand on regarde le passé proche les médias et l’opinion publique. Quand les électeurs canadiens réagissent à une petite corruption comme l’affaire des commandites et sanctionne un 1er ministre Paul Martin pas directement impliqué. Oui petite vous avez bien lu. Si petite que la commission Gomery a couté de mémoire environ plus de 3x fois plus cher (=35M$) aux contribuables canadiens que la fraude elle-même. Dans un magasin, ils ont un budget alloué au pertes issu du vol. Si la perte est minime, ils vont pas engager un gardien qui va leur couter 3x plus cher et dont l’efficacité n’est jamais de 100%.
    Harper d’ailleurs malgré ses promesses n’a suivi qu’une partie des recommandations de Gomery. Un joli coup médiatique et politiques dont une partie des électeurs peuvent avoir honte de s’être fait avoir comme des débutants. 😀

    Commentaire par Paul de Montreal — 09-06-09 @ 6:49


RSS feed for comments on this post.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.