Nouvelle Societe

18-05-09

« The One » et l’imperfection programmée

Obama, dont le premiers geste avait été de bannir la torture et les tribunaux d’exception de Guantanamo, a rapidement ensuite pris position pour s’opposer aux poursuites contre ceux qui ont torturé et fait torturer. Il vient, il y a quelques jours de refuser la publication d’un énorme dossier de photographies qui auraient montré encore plus clairement la pleine étendue des sévices commis contre les prisonniers et souligné l’odieux de la guerre américaine en Irak. Il en rajoute encore, finalement, en remettant maintenant en services ces tribunaux militaires dont il avait ordonné la suppression ! Que se passe-t-il ?

Il est important de le comprendre, car c’est de ça que va dépendre l’opinion mondiale… et c’est de cette opinion mondiale que va dépendre le sort de l’Occident. On veut croire que les USA ont changé. On VEUT croire, en Europe, qu’il y a eu une Amérique de Bush, honnie et méprisée parce qu’elle était ignoble, mais qu’un nouvelle Amérique est arrivée, avec Obama, qu’on peut recommencer à respecter et à aimer.

On veut le croire, parce que si la fracture n’est pas réparée entre Europe et Amérique, notre civilisation ne sera plus le phare, mais la lanterne. Mais il faut que le changement annoncé soit crédible… Pourquoi, donc, cette volte-face qui risque de clore la lune de miel et de recréer l’antagonisme des dernières années?

Le scénario le plus simple est qu’Obama ait changé d’avis… mais Obama est parfait. Il est « The One », nous a dit Oprah dès le départ, en référence au film Matrix, ce qui en fait plus qu’un messie, car le héros de Matrix ne se contente pas d’apporter une solution, il dissipe l’illusion et fait disparaître le problème… Le film ne nous dit jamais quelle providence nous envoie ce sauveur, mais, dans le monde réel, ce ne peut être que l’Establishment financier, puisqu’il n’y a simplement pas de pouvoir alternatif sur la planète d’ou Obama pourrait être issu… et il n’y a pas de génération spontanée.

Créature de l’Establishment, Obama a sans doute été créé sur mesure, choisi parmi des milliers de candidats, après des études et des sondages poussés, pour venir transformer un système dont on avait tiré tout ce qu’il pouvait donner. Il n’y a rien dans l’image d’Obama, son discours, son comportement qui n’ait été rendu aussi parfait que le permettent les techniques dont on dispose aujourd’hui.

Or on n’est plus aujourd’hui dans la préhistoire de la manipulation, avec Bernays, Tchakotin et Goebbels. On a créé « The One » et on l’a vendu à la population comme le produit miracle, y mettant financièrement tout ce qu’il fallait, éliminant de sa route tous les obstacles et lui donnant finalement comme adversaire un vieillard peu charismatique assisté d’une colistière caricaturale.

Il a gagné, bien sûr. Il a gagné et un plan se déroule dont il est bien difficile de croire qu’il n’ait pas été minutieusement préparé de longue date. Mais si cette volte-face fait partie du plan, à quoi sert-elle ? Le plus probable est qu’elle est là pour souder l’Amérique en un tout plus solide, en mettant Obama dans un rôle d’arbitre entre les factions libérales et conservatrices de l’Amérique.

Ceux qui veulent la punition des tortionnaires, la publication des photos, et la fermeture de Guantanamo vont sortir de la complaisance où les a faits tomber l’élection d’Obama et remonter aux barricades. Ils obtiendront tout ce qu’ils veulent, puisque cette élection a prouvé qu’ils étaient majoritaires, que le Congrès se fera leur porte parole et que les tribunaux suivront le nouveau vent qui se lève…

Ils l’obtiendront, mais Obama apparaitra comme l’homme du centre. A son corps défendant (!), il aura permis que la démocratie juge les auteurs des exactions – pas les petits, les grands – mais il aura été le protecteur impartial de ceux de la vieille garde…

Les photos qui n’ont pas été publiées pourront plus facilement être versées aux dossiers. Les tribunaux militaires trouveront quelques coupables qu’on punira et quelques innocents qu’on dédommagera…. puis Guantanamo fermera de consensus, puisque son travail n’aura pas été interrompu, mais terminé avec succès.

La Droite verra Obama comme un juste; c’est ce qu’elle respecte. Des que justice aura été faite, la Gauche ne lui ne reprochera plus ses volte-faces. Il aura hésité, mais il en sera arrivé à la bonne décision. La Gauche le verra un peu hésitant, « imparfait », plus humain… c’est ce qu’elle aime.

La perfection, ça se construit… et ça s’entretient.

Pierre JC Allard

Publicités

5 commentaires »

  1. A moins que la crise soit telle aux E-U qu’Obama n’a pas d’autres choix que de parer au plus pressé, quitte à laisser de gros dossiers, finalement plus idéologiques que socio-économiques, pour plus tard….

    Bàv,

    Eric Lacasse

    Commentaire par Lacasse — 18-05-09 @ 7:23

  2. Comme la visite en Israel, par exemple…

    Commentaire par beauregar — 18-05-09 @ 11:04

  3. @ Eric Lacasse: C’est possible, mais compte tenu des ressources mises en oeuvre, toutefois, je doute qu’on laisse des éléments au hasard. Pour la même raison. j’attends quelque chose de la réunion d’Obama avec Natanyahu. Plus on obtiendra – c’est un euphémisme – moins l’on en dira… Mais ce que sera la situation en Palestine dans 60 jours nous dira ce qu’il en est vraiment sorti.

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 18-05-09 @ 11:15

  4. Pierre,
    Il n’y a pas grand chose à redire sur l’article.
    C’est à se demander si on ne «détruit» pas Bush non pas pour les U.S.A seulement, mais bien pour ce qu’il représente de l’image de l’aspect tordu de la politique américaine.
    Deux missions:
    Refaire l’intérieur
    Et re-maquiller, ou re-plastiquer cette image. Alors, le président n’a pas le choix.
    Les images de Guantanamo sont trop «importante» et laisseraient une belle pitance à ceux qui veulent la peau de l’aigle.
    C’est la route des «salaud» jusqu’aux «bien intentionnés». La phrase cachée: «Les U.S. ne sont pas la politique des U.S. »
    Ce qui fait du plan de vue international un travail énorme qui nécessite un équilibre entre à faire sortir un peu de ce peuple gouverné par un clan sales comme des ramoneurs.
    On attend que les cendres refroidissent…
    __________
    Journal télévisé: ( si j’ai bien compris)
    – Plus de colonies pour Israël.
    – Plus de tirs de mortiers provenant de Gaza.
    C’est comme ça que la balance reste à la verticale dans la représentation de la justice.
    C’est ça que les gens veulent. À raison.
    Dans la pratique, on verra…

    Commentaire par gaetanpelletier — 18-05-09 @ 7:31

  5. Oups! à l’horizontale. La balance…:-)

    Commentaire par gaetanpelletier — 18-05-09 @ 7:32


RSS feed for comments on this post.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.