Nouvelle Societe

04-01-09

Un pas vers la liberté

Filed under: Actualité,Auteur,lesensdesfaits — pierrejcallard @ 7:00

L’instauration d’une véritable démocratie détruira le Système. Une réforme de la démocratie qui rend le pouvoir diffus et transparent – au palier du contrôle de l’application de la décision comme à celui de la prise de décision elle même – porte un coup mortel au Système. Fatal, parce que la corruption systématique qui est l’arme jusqu’ici imparable du néo-libéralisme s’en trouve mise hors d’usage et que, sans cette arme, le Système s’effondre au premier revers.

Aujourd’hui, quand le Système perd une bataille, il refait rapidement ses forces par « l’adjonction des compétence », s’attachant par des présents et des promesses ceux de ses adversaires qui, en remportant sur lui une victoire partielle, ont prouvé qu’ils valaient le prix d’être acceptés dans la majorité dominante. (L’Église et les syndicats sont de ces alliés naturels du changement dont le Système s’achète souvent l’appui circonstanciel). Le Système ainsi se transforme aussi peu qu’il le faut, mais perdure.

Dans une situation transparente, cette régénérescence continue qui exige une sélection sévère et discrète devient impossible; quand il faut soudoyer tout le monde on ne peut plus efficacement « convertir » personne. Notre société pourra jouir d’une période de grâce.

Seulement une période de grâce? Hélas oui, car la nature humaine ne changera pas si vite. La corruption – qui constitue avec la violence les deux pôles de l’iniquité – reviendra vite; elle reviendra aussitôt que l’ingéniosité humaine aura trouvé de nouveaux moyens d’utiliser à mal escient les nouvelles normes établies .

Instaurer une démocratie contractuelle, ce n’est donc pas créer l’horloge qui ne retardera plus; c’est seulement remettre les pendules à l’heure. Cette perspective devrait-elle nous amener à renoncer au combat? Certes pas, car ce sont ces périodes de grâce qui font évoluer l’humanité.

La phase constructive de la Révolution Française, par exemple, n’a duré qu’environ 3 ans. Cependant, la mise à jour des institutions à laquelle elle a donné lieu à été globale, profonde, durable et nous en vivons encore les effets après deux siècles. Abattons le Système, et quelques années de vraie démocratie permettront que le levain des idées nouvelles agite la pâte sociale.

Quand se terminera la période de grâce et que les forces de l’inertie figeront à nouveau la société dans un moule, ce sera dans un moule nouveau. Imparfait, bien sûr, mais bien supérieur à l’ancien parce que mieux adapté aux exigences de la technologie et de l’évolution des moeurs. Un pouvoir démocratique aura eu la chance de mettre en place les reformes qui s’imposent dans les domaines du travail, de l’éducation, de la justice, de la santé, de la fiscalité etc. Nous vivrons dans une Nouvelle Société.

Cette société sera plus juste et plus libertaire. Elle sera même, on l’espère, un peu moins imperméable au changement, ce qui serait un petit pas en avant bien important dans le cheminement de fond qui, d’une société à l’autre, conduit l’humanité vers sa destinée. Il nous faut une période de grâce et c’est sur le terrain de la réforme de la démocratie qu’il faut engager le combat pour l’obtenir.

Pierre JC Allard

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.