Nouvelle Societe

05-12-08

LES ÉLECTIONS 2008 AU QUÉBEC – 33 jours et 33 billets -31

Chaque jour un sujet de réflexion et des questions à se poser…

5 décembre (31/33)

Attention, danger !

Pas un seul sondage depuis le débat des chefs. Or il n’est pas besoin d’être grand clerc pour deviner que les Libéraux d y ont perdu des plumes. Tiens donc ! On ne veut plus rien voir ? On a arrêté la vidéo de l’opinion publique en marche sur l’image de Charest triomphant. Le PQ vient donc de faire son propre sondage maison – lesquels sont généralement plus fiables que ceux des médias ! – et découvre que Marois est encore à la traîne de Charest par 5,5%, mais en avance sur le vote francophone, ce qui signifie que le gouvernement Charest majoritaire n’est plus une certitude.

Par la même occasion on apprend que Dumont est remonté de 12 à 17%, ce que sa performance au débat justifie amplement. En condamnant ce matin la stratégie de Harper – qui pour garantir sa réélection fait du Québec un bouc émissaire et fait ainsi plus pour la souveraineté du Québec que les deux derniers leaders du PQ réunis! – Mario pourrait prendre encore un ou deux points, lui permettant de garder quelques sièges et son statut de troisième parti.

Et tout ça avant même qu’on n’ait pu noter l’impact sur les sondages du psychodrame d’Ottawa. Parions que les Québécois, qui ont eu durant des années la présence d’esprit de garder l’Union Nationale à Québec face aux Libéraux d’Ottawa, puis celle de voter pour un gouvernement souverainiste ici, tout en s’assurant qu’un gouvernement fédéraliste là empêcherait qu’elle ne se produise, auront cette fois la bonne réaction de basculer vers le PQ socio-démocrate pour se prémunir des horreurs qu’un gouvernement Harper majoritaire pourrait tenter d’imposer.

Si cette saine réaction se produit, on pourrait espérer une fragile victoire du PQ. Un gouvernement minoritaire du PQ est notre meilleur choix. Un gouvernement majoritaire libéral serait le pire, non seulement à cause de la bonne volonté à faire porter le poids de la crise au monde ordinaire qu’on peut imaginer entre les deux partis qu’ont si vaillamment soutenus les hommes de Gesca, mais à cause aussi de la réaction du mode ordinaire à cette gestion de la crise au profit des riches.

Je suis assez vieux pour avoir vu le monde changer. L’oppression n’est plus une option facile. Les inégalités se maintiennent aujourd’hui chez-nous parce qu’on achète la complaisance des plus pauvres en leur donnant une pitance. Si une crise dérapait au point qu’on veuille les en priver, ne serait-ce qu’en réduisant un peu leur quote-part, on serait surpris en haut lieu de voir quelle agressivité a pu se développer au sein de la population.

Dieu nous préserve d’un duo Charest-Harper tous deux majoritaires.

Pierre JC Allard

Publicités

4 commentaires »

  1. Dieu nous préserve d’un duo Charest-Harper tous deux majoritaires…
    Quelle conclusion épeurante de réalité ! Quoi faire pour éviter cette catastrophe ?
    Cesser d’éparpiller nos votes à gauche et à droite ?
    Aller voter trois fois ?
    Faire sortir tous nos vieux des hospices ?
    Il sera très difficile, pour la Coalition, si elle est encore là, d’empêcher Harper de faire campagne sans arrêt à partir d’aujourd’hui jusqu’au 27 janvier et de continuer dans la même veine jusqu’aux élections, qui se tiendront probablement début mars.
    Les trois Partis de l’Opposition sont à court d’argent, leur coalition est chancelante, surtout parce que Dion s’accroche au Pouvoir malgré une performance désastreuse le 14 octobre dernier.

    J’ai le goût d’aller vivre en Nouvelle Calédonie …..

    Commentaire par Garamond — 05-12-08 @ 9:59

  2. Tiens, bonne idée, la Nouvelle Calédonie…je me demandais justement où aller évacuer ce possible désastre.
    A propos des hospices, trop tard, Charest est déjà passé par là pour faire sortir son vote par anticipation…

    Sans parler de complot Harper-Charest, quel bizarre synchronisme ce dénigrement des séparatistes et le silence de Charest déguisé en fantôme cette semaine…
    Sa mission de destruction massive amorçée en 98, est d’autant facilitée par le comportement haineux du gérant canadien, car Harper ne dirige pas le Canada, il le gère, aussi mal que ce prétendu chef libéral au Québec.
    Les petits salariés en paient les frais, les PPP sont morts de rire
    et les richesses du Québec s’envolent vers d’autres cieux…

    Commentaire par Denise L. — 05-12-08 @ 9:48

  3. @ Denise L: Le rôle des politiciens n’est pas de prendre des décisions, mais de nous convaincre que les bonnes ont été prises

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 06-12-08 @ 8:32

  4. @pierrejcallard

    Belle répartie…
    Pour la conviction, Charest est passé maître de l’esquive…
    Le grand art de louvoiement.
    Ma révulsion devient presque maladive…
    Peut-être qu’en Nouvelle-Calédonie, je pourrais échapper une flèche empoisonnée, s’il venait y faire campagne…il a tellement d’ambition.

    Blague à part, vos réflexions empreintes de réalisme réconfortent mes neurones.
    Merci pour votre plume et j’admire votre parcours de vie.

    Denise L.

    Commentaire par Denise L. — 07-12-08 @ 12:59


RSS feed for comments on this post.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.