Nouvelle Societe

19-11-08

LES ÉLECTIONS 2008 AU QUÉBEC – 33 jours et 33 billets – 15

Chaque jour un sujet de réflexion et des questions à se poser…

19 novembre (15/33)

L’inexcusable

Mario Dumont a fait des excuses. Qu’on les accepte ou non est un autre débat – j’en parlais hier – mais il en a fait. Ça mérite le salut du bon entendeur. Madame Marois, elle, ne s’excuse pas. Elle reste droite dans ses étriers et ne regarde rien sous le naseau de son cheval. Elle a été complice de la pire infamie de l’histoire récente du Québec, mais, comme la môme Piaf, elle ne regrette rien : elle se fout du passé.

Pas moi. J’ai eu jadis des mots très durs pour les responsables de cette mise à la retraite anticipée de nos médecins et infirmières qui, couplée a la limitation des inscriptions en médecine, a fait de nous sur le plan de la santé un pays en voie de sous-développement. J’aimerais en avoir de plus cinglants encore, maintenant que le scénario sordide que prévoyais n’est plus une prévision, mais une réalité

On a sacrifié un système de santé performant que nous avions mis une génération à bâtir et qui nous avait coûté des milliards pour… équilibrer le budget. Comment peut-on avoit été aussi ignoble ? Si Madame Marois, complice de de qui me semble un crime, venait a genoux, la corde au cou comme une bourgeoise de Calais implorer son pardon, on pourrait peut-être y songer : il faut bien faire avec ce qu’on a…

Mais quand avec cette morgue qu’on est unanime à lui reprocher elle vient nous dire que cette décision était justifiée, elle justifie seulement qu’on ravive une rancune tenace et qu’on l’ajoute au mépris qu’on ne devrait jamais avoir oublié pour tous ceux qui ont participé à cette affaire.

Ce sont ceux qui nous parlent d’indépendance qui ont alors accepté, sans aucune pudeur, leur totale servitude envers les agences de crédit étrangères. Ce sont des banquiers américains qui nous ont dicté notre politique. Cette humiliation était peut être inévitable, résultat d’une faiblesse qu’on répugne à s’avouer, mais la suite ne l’était pas. S’il fallait boucler ce budget, un gouvernement qui se dit social-démocrate aurait pu demander un peu d’argent aux riches. Il a préféré prendre celui du monde ordinaire et mettre en gage notre vie et notre santé à tous. Vous étiez là, Madame Marois. Vous êtes inexcusable.

Pierre JC Allard

Publicités

5 commentaires »

  1. Ouais, cette histoire de Marois m’a fait sursauter et ceci combiné avec votre autre article sur les médias qui vont pré-sélectionner pour nous qui sont les candidats acceptables, j’ai décidé d’en parler à l’émission et je me suis même permis de soulever une autre problème grave avec Marois.

    Démocratie menacée au Québec & Écroulement d’une civilisation http://lesnouvellesinternationales.blogspot.com/2008/11/dmocratie-menace-au-qubec-croulement.html

    Commentaire par François — 20-11-08 @ 11:26

  2. @ Francois. Merci. Continuons le combat. Vous surprendrais-je en vous disant que, même avec tout le mal que je pense de Madame Marois, je préférerais encore un gouvernement minoritaire péquiste a un gouvernement minoritaire libéral ? EWt l’u ou l’atre à quelque gouyvernement majoritaire que ce soit puisque nous ne devons pas nous priver de notre possibiilité de changer de cheval au milieu du gué si la crise prend une tournure imprévue.

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 20-11-08 @ 1:51

  3. Sondage: Charest ne croit pas au désintérêt des électeurs
    Cyberpresse, jeudi, 20 novembre 2008
    Jean CHAREST, prends garde á toi !
    Personnellement, -paraphrasant dans mon titre un air d’opéra connu- je considère que JEAN CHAREST devrait prendre conscience qu’il est EN MINORITÉ au Québec, malgré les sondages actuels le favorisant, et qu’il nous a IMPOSÉ des élections dont PERSONNE ne VEUT… et que s’il ne tient pas se retrouver BATTU à PLATE COUTURE aux prochaines élections, ou au mieux se retrouver PUNI dans l’opposition, il serait mieux de se comporter en conséquence…
    J’espère de tout mon cœur que les Québécois vont comprendre la stratégie « bidon » de notre futur chef de l’opposition et SORTIR VOTER pour TOUT AUTRE PARTI QUE LE SIEN…le 8 décembre prochain. Pour ma part c’est déjà fait « par correspondance » malgré la distance et le temps qui presse…
    J’assisterai « virtuellement » au débat des chefs qui, selon moi, ressemblera étrangement á celui que nous avons eu au Fédéral, malgré l’absence regrettée de Québec Solidaire et du Parti Vert du Québec…

    André Lacombe-Gosselin
    Cuervo # 115,
    Lomas del Mar,
    Mazatlán, Sinaloa
    México, C.P. 82010

    Commentaire par André — 20-11-08 @ 9:32

  4. Pierre, vous avez un bon point. je ne suis pas certain encore où mon vote va aller. Une chose certaine: ce ne sera pas au gaspilleur de 83$ millions de notre argent qui est la marionnette du clan Desmarais. Ils n’ont certainement pas notre intérêt à coeur et en tête quand ils prennent leur décisions.

    François M.

    Commentaire par François — 21-11-08 @ 12:53

  5. André Lacombe Gosselin: Tout autre parti, oui, et il faut bien se résigner a souhaiter un gouvernement pequiste, mais ce n’est pas de gaiete de coeur. IOdéalement un gouvernement minoritaire, car avec la crise, il est probable que ne nouvelles options vont apparaitre et il serait bon qu »on puisse mettre un alternative en place rapidement.

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 21-11-08 @ 8:46


RSS feed for comments on this post.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.