Nouvelle Societe

11-09-08

Les filets à gauche

Filed under: Auteur — pierrejcallard @ 10:47

Le concept de DC est accueilli favorablement par une majorité de ceux à qui on l’explique, mais il n’y a que bien peu d’électeurs qui connaissent ce concept. Même s’ils le connaissaient tous, d’ailleurs, la plupart des électeurs ont déjà pour l’un ou l’autre des partis existants,une préférence basée sur des éléments qui n’ont rien à voir avec le concept de la démocratie contractuelle.

Pour obtenir rapidement un pourcentage significatif du vote populaire, un Parti DC doit obtenir l’adhésion en masse d’électeurs qui, reconnaissant l’urgence d’une renaissance de la vraie démocratie, “prêteront” à la DC le temps d’un changement des règles du jeu, une loyauté qu’ils ont déjà accordée à un autre idéal et dont la DC ne veut pas les détourner.

Quelle doit être la stratégie électorale d’un Parti DC ? Comment la DC peut elle aller “emprunter” ses électeurs chez les autres partis le temps d’un changement ? Ce ne sera pas facile, car si le Système prend le défi de la DC au sérieux, les médias tenteront de convaincre tous les partisans qu’un problème ponctuel “d’importance vitale” justifie qu’ils demeurent attachés une fois de plus aux lignes de clivage traditionnelles: Bleu vs Rouge, Souverainiste vs Fédéraliste, Gauche vs Droite…

La stratégie d’un Parti DC est de viser d’abord à obtenir le soutien des militants des petits partis marginaux. Il est plus facile de s’assurer du soutien d’un militant de tiers-parti qui a déjà fait son deuil d’une victoire, que de celui d’un membre encarté du parti au pouvoir… et il est aussi plus facile de convaincre si on semble avoir une chance de gagner.

Un Parti DC doit donc obtenir d’abord le soutien de militants de petits groupes qui n’ont rien à perdre à le soutenir, monter en puissance dans les sondages, en retirer la crédibilité qui lui permettra d’obtenir des appuis plus importants, grimper encore dans les sondages, viser des noms plus prestigieux, etc. C’est la trajectoire du PQ passant de rien à Chaput, de Chaput à Aquin… puis à Levesque et enfin au pouvoir.

Il faut séduire d’abord à la périphérie, sans oublier cependant que certains baisers sont mortels… Il est clair, qu’une foule de groupuscules farfelus, ou même carrément néfastes, ne peuvent que trouver séduisante la prise de position anti-establishment inhérente à la DC. Comme tout mouvement marginal ne peut que souhaiter ardemment la création, comme le propose la Démocratie contractuelle, d’une Chambre Consultative qui abaissera à 1% du vote populaire le seuil à partir duquel une idée aura une tribune où s’exprimer.

Cette clientèle des supporters des petits partis sera normalement acquise à la DC dès le départ. La DC, toutefois, n’a aucun intérêt à courtiser ces groupements. Tout le monde peut appuyer la DC, mais la DC n’appuie personne. Les règles étant ainsi posées, le soutien que ces mouvements marginaux ou extrémistes peuvent souhaiter apporter à la DC transparaîtra évidemment dans les sondages, mais que ces mouvements ne s’attendent pas à ce qu’on les en remercie; ceux qui souhaitent l’avènement d’une Nouvelle Société, telle que décrite sur ce site, n’en resteront pas moins, dans un régime devenu démocratique, les adversaires irréductibles de ceux qui ont d’autres visées.

Oubliant ces groupuscules, la première véritable clientèle-cible de la DC est donc la Gauche. Aucun regroupement de gauche n’a aujourd’hui la moindre chance de faire élire plus d’un ou deux députés à l’Assemblée nationale, ni même d’avoir longtemps l’écoute sérieuse des médias., En se désistant de ses candidatures en faveur d’un candidat DC éventuel, la Gauche gagne sur trois plans:

1- Elle crée, de par son seul désistement, un événement médiatique dont elle recueille quelques retombées positives et un succès d’estime. Bourgault se sabordant pour Levesque s’assurait au moins les éloges de l’Histoire;

2 – Elle libère, pour des candidatures éventuelles DC, des personnalités qui, sans être membres d’un parti ou l’autre – puisque leur impartialité est de rigueur, ont néanmoins une curiosité naturelle, une ouverture au changement et une sensibilité au progrès social;

3 – Elle ajoute aux intentions de vote pour la DC dans les sondages, un 5% qui représente ce que la Gauche peut actuellement livrer du vote populaire. Dans les circonscriptions où la DC pourra aligner un indépendant local prestigieux et jouir d’autres désistements, ce 5% pourra faire une différence réelle en faisant de la DC une solution crédible.

N’oublions pas que plus de 70 % de la population est favorable à la DC; il suffit que la DC paraisse AVOIR UNE CHANCE DE GAGNER pour qu’elle recueille le vote de tous ceux qui ne sont inféodés à aucun parti… et gagne!

Qu’est-ce qui peut faire obstacle à ce désistement de la Gauche au profit de la DC? Un seule chose; le financement accordé par l’État aux partis politiques au prorata des votes obtenus lors de l’élection précédente.

Le Parti DC, toutefois, n’ayant pas à se bâtir une cagnotte pour d’autres élections, des ententes seraient possibles qui retourneraient aux partis s’étant désisté en sa faveur, selon des modalités qui pourraient faire l’objet de négociations préalables, la somme totale qui échoira ainsi par la suite au Parti DC.

Bénéficiant d’un apport considérable de votes “pour le changement” accordés au Parti DC par des électeurs qui ne se seraient pas prononcés en faveur de l’un ou l’autre d’entre eux, chaque parti se désistant en faveur du Parti DC pourrait raisonnablement espérer retirer PLUS de son désistement que s’il avait poursuivi la bataille en solo.

Derrière ces considérations financières, il y a aussi que toute victoire de la DC est naturellement un avantage pour les petits partis de gauche qui, au niveau d’une élection postérieure pour l’Exécutif dans une structure de DC, recueilleraient certainement plus de 1% des votes au premier tour de scrutin et auraient donc enfin une voix à la Chambre Consultative que les médias ne pourraient plus ignorer. Mieux, si la Gauche profite pour une fois de sa tendance naturelle à se scinder en factions, c’est peut-être trois ou quatre tendances de la gauche qui passeraient le cap du 1% et seraient représentées à la Chambre Consultative !

La DC ne courtise pas la Gauche sans quelque chose à offrir. Elle peut être accuellie.

Pierre JC Allard

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.