Nouvelle Societe

17-03-08

Préambule : Penser une ville

Filed under: Auteur — pierrejcallard @ 11:44
Tags: , , , , , , ,

A l’automne 1994, il était évident qu’aucun candidat à la Mairie de Montréal n’allait apporter quelque proposition que ce soit pour résoudre les problèmes de la ville. J’ai décidé alors – comme je le disais à l’époque – «d’offrir un programme sans candidat comme solution de rechange à des candidats sans programmes».

Il en est résulté 18 propositions concrètes, une esquisse de budget et un scénario de fonctionnement du conseil municipal, le tout constituant un programme. Malheureusement, les medias, dans l’intention avouée de restreindre la lutte aux 4 partis en lice à l’exclusion des candidats indépendants, ont totalement occulté ce programme.

ll y avait à ce choix des medias une certaine ironie, puisque l’un des éléments fondamentaux de ce programme était de dénoncer les conséquences néfastes d’une structure partisane au palier municipal. Compte tenu de ce qu’avait vécu Montréal depuis la dernière élection on aurait pu espérer que les medias auraient été, en 1998, plus ouverts à considérer une alternative au système des «partis» qui ne sont que des « machines à faire élire », sans programmes, sans principes directeurs et sans cohésion.

Considérant que rien d’original n’avait été proposé cette année là non plus, j’ai pensé mettre alors en évidence sur ce site, sans RIEN EN MODIFIER, ce programme de 1994. Bien sûr, ce programme devrait aujourd`hui, en 2002, être remis à jour, ne serait-ce que pour changer les chiffres avancés à l’époque. Mise à part la proposition de création d’une entité métropolitaine – ce qui est enfin chose faite – les autres éléments de ce programme demeurent étonnamment d’actualité. Serait-ce que nous ne nous sommes pas beaucoup déplacés … ?

Mon but n’est évidemment plus de faire accepter ce programme; on peut désormais faire bien mieux. Je voudrais simplement inviter tout le monde à proposer des solutions aux problèmes de Montréal, aux problèmes des villes en général.

On remarquera que certaines des propositions qui sont faites devraient, si notre société fonctionnait à peu près correctement, être réalisées par les gouvernements de Québec ou d’Ottawa plutôt qu’au palier d’une ville. Je ne fais pas ici ces propositions parce que je confond les responsabilités des divers paliers de gouvernement, mais en application du principe que, quand le conducteur s’endort, le passager le mieux placé pour ce faire a le devoir de saisir le volant.

TEXTE SUIVANT

Publicités

6 commentaires »

  1. […] sur le régime politique qui a permis ce brigandage: Il n’est pas celui que nous voulons,  J’ai dénoncé, il y a bien longtemps, cette idée saugrenue de « partis &raqu…, à un palier ou ceux-ci ne sont que des machines a faire élire et tendent à se transformer en […]

    Ping par La malfaisante illusion démocratique | Les 7 du Québec — 09-04-13 @ 1:50

  2. […] sur le régime politique qui a permis ce brigandage: Il n’est pas celui que nous voulons,  J’ai dénoncé, il y a bien longtemps, cette idée saugrenue de « partis » municipaux, à un palier ou ceux-ci ne sont que des machines a faire élire et tendent à se transformer en […]

    Ping par La malfaisante illusion démocratique | CentPapiers — 09-04-13 @ 11:02

  3. […] sur le régime politique qui a permis ce brigandage: Il n’est pas celui que nous voulons,  J’ai dénoncé, il y a bien longtemps, cette idée saugrenue de « partis » municipaux, à un palier ou ceux-ci ne sont que des machines a faire élire et tendent à se transformer en […]

    Ping par La malfaisante illusion démocratique | Les 7 du Québec — 29-04-13 @ 6:17

  4. […] Je sais de bonne source qu’on ne me le pardonnerait pas car, en 1994, alors que catastrophé par la navrante campagne qui se profilait je m’étais présenté à la Mairie de Montreal pour y insuffler un peu de vie, on a décidé de m’exclure SPÉCIFIQUEMENT des débats médiatisés.  Un responsable m’avait expliqué, avec une grande franchise que, n’ayant pas un « parti » je n’étais pas un candidat sérieux, mais que la façon dont on m’avait vu débattre laissait craindre que je puisse faire mal paraître les « vrais » candidats….   Il est resté de cette aventure quelques propositions pas trop bêtes que j’ai léguées au doma… […]

    Ping par Pourquoi je serai candidat aux prochaines élections | Les 7 du Québec — 01-05-13 @ 2:23

  5. […] sur le régime politique qui a permis ce brigandage: Il n’est pas celui que nous voulons,  J’ai dénoncé, il y a bien longtemps, cette idée saugrenue de « partis » municipaux, à un palier ou ceux-ci ne sont que des machines a faire élire et tendent à se transformer en […]

    Ping par La malfaisante illusion démocratique | Les 7 du Québec — 28-05-13 @ 2:29

  6. […] Je sais de bonne source qu’on ne me le pardonnerait pas car, en 1994, alors que catastrophé par la navrante campagne qui se profilait je m’étais présenté à la Mairie de Montreal, pour y insuffler un peu de vie,  on a décidé  de m’exclure SPÉCIFIQUEMENT des débats médiatisés.  Un responsable m’avait expliqué, avec une grande franchise que, n’ayant pas un « parti » je n’étais pas un candidat sérieux, mais que la façon dont on m’avait vu  débattre laissait craindre que je puisse faire mal paraître les « vrais » candidats….   Il est resté de cette aventure quelques propositions pas trop bêtes que j’ai léguées au doma… […]

    Ping par LE JEU ÉLECTORAL | Pierre JC Allard — 24-06-14 @ 8:20


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.