Nouvelle Societe

10-03-08

101. Allez, Marianne, dis-lui que tu l’aimes !

Filed under: Auteur — pierrejcallard @ 4:50

Depuis qu’elle est devenue veuve du grand Charles, la Marianne, c’est pas tous les jours qu’on lui « déride les fesses », comme disait Brassens:  99 fois sur 100, la France s’emmerde en votant. Alors, elle a ses caprices, la Marianne, comme ces mariages à trois, quand elle cohabite avec mari et amant. Mais, ça, ce sont les jeux innocents; comme le troussage de jupon au bistro, quand Mamère lui parle en vert ou que le petit Hué lui lit du Maïakovski. Ça reste entre amis. Chacun a ses positions libidinales – qui sont toutes la même – et Marianne garde la sienne.

Mais quand Marianne a vu le grand tatoué au bar, qui parlait sur un autre ton et qui avait l’air d’avoir du muscle à la cuisse, ça lui a fait un petit chaud au coeur et même un peu partout. Ça lui rappelait sa jeunesse: « 89, « 48… Alors elle a craqué. Oh, pas beaucoup. Pas la main baladeuse, juste un petit clin d’oeil. Mais ça leur a fait un de ces effets, aux habitués …! Oh la la ! « Marianne n’est pas heureuse » – qu’ils se sont dit ; « on ne fait plus jouir Marianne ! »   Et tous les petits copains, inquiets, de se dire qu’il fallait surtout vider le grand mec et garder Marianne au foyer.

« Vas-y. Jacques, c’est toi le mari. Séduis-la, mon vieux! » Ah, si seulement ils n’avaient pas tous dit la veille que Jacques était impuissant, sentait mauvais et n’était pas propre, propre entre les doigts de pieds! Alors, à tour de rôle, tous ces potes qui se sont envoyé Marianne (plutôt mal que bien), ou qui rêvent de la sauter, tous de la même façon, viennent lui chuchoter à l’oreille les vertus de la fidélité.

 » Nous sommes tous avec Jacques, Marianne. Jacques, il te le fait comme nous; c’est un type bien, Jacques. Les mecs différents, ça peut être dangereux; tu te souviens, au bar d’en face, ce type à moustache qui sortait de nulle part et qui soudain a brandi un fusil ?  Et crois-tu que, si tu partais, la banque te rendrait ta part de l’argent du compte commun? Pas de bêtises, Marianne. Allez ! Finis les marivaudages; bouche-toi le nez, prends Jacques dans tes bras et dis lui que tu l’aimes. Dis le lui très fort. »

J’ai écrit sur ce site des centaines de textes pour proposer une société pluraliste et de tolérance qui est aux antipodes de ce que propose Le Pen. Cela dit, je pense que la réaction des élites politiques françaises au duel Chirac-Le Pen est d’une incommensurable bêtise. Tactiquement bête, quand elle appelle 80 % d’électeurs qui ont dit NON à Chirac la semaine dernière à devenir 80% d’électeurs qui lui diront OUI au deuxième tour, parce que, en mettant la barre aussi haut, on offre à Le Pen un succès dont personne ne peut mesurer l’ampleur.

En exigeant 80% pour Chirac, on peut voter pour lui tout en le traitant de minable s’il n’en obtient que 75%; mais le corollaire, c’est qu’on va transformer en triomphe pour Le Pen le fait d’obtenir 25 % des suffrages, ce qui, objectivement, sera pourtant l’échec électoral le plus cuisant de l’histoire récente. Et comme tous les petits copains n’ont pas vraiment peur de Le Pen – mais ont gros à gagner à faire de Chirac un minable – personne ne sait, quoi qu’ils disent, comment ils voteront VRAIMENT.

Supposons que ce n’est pas 25, mais 30, 35, 40% du vote que va chercher Le Pen.? Qu’est-ce qu’on dira aux Français et aux partenaires de la maison Europe? Que c’était une astuce et qu’on s’est tiré dans le pied ? Bête sur le fond, aussi, cette stratégie de vouloir ignorer Le Pen et de refuser le débat; car est-ce que la démocratie néo-libérale n’est applicable qu’aux néo-libéraux bien-pensants – comme la démocratie soviétique ne s’appliquait que dans le cadre de la « légitimité socialiste » ?

Quand on refuse le débat avec Le Pen, on dit à 4 millions de Français que leur opinion est si mauvaise qu’on fera comme s’ils n’existaient pas…  Or, ce n’est pas ça, la démocratie. Quand je lis des éditorialistes qui proposent de baliser la démocratie pour protéger le peuple de lui-même, je ne marche plus du tout. C’est ça qui mène à un système « américain », où le seul droit du peuple est de choisir entre deux guignols interchangeables à qui on ne permet d’avoir qu’une seule et même politique.

Je pense, moi aussi, que Marianne a mal choisi son dernier flirt, mais je trouverais inacceptable qu’on lui interdise de regarder tous ceux qui viennent au café, quelles que soient leur race, leur religion ou leurs opinions. Il n’y a personne auprès de Marianne qui puisse lui inspirer une grande passion.  Et ça, elle l’a dit bien clairement.

On escamote trop facilement la leçon LA PLUS IMPORTANTE de ce scrutin, qui n’est pas que Le Pen ait obtenu plus de suffrages que Jospin, mais que l’abstention soit devenue – et de loin – le premier choix des Français. Laissons Marianne se chercher une passion. Elle est trop jeune pour passer la main et le monde a encore besoin d’elle.

Pierre JC Allard

Publicités

13 commentaires »

  1. Pierre,

    « 99 fois sur 100, la France s’emmerde en votant »
    Voilà, la réponse à mon commentaire sur AV et qui le conforte.
    Forcez les Français à aller voter, au moins, il n’y aura pas de contestations en disant « Moi, j’ai pas voté pour ces cons ».
    Trop facile.
    Je me souviens des contestations des Français pour le vote électronique.
    « On ne sait rien vérifier ». Les risques de malversations sont trop importants… et j’en passe.
    J’ai écrit 2 articles sur la démocratie, il y a bien longtemps.
    Le 1er : « Vivre dans un monde démocrate, ça vous gratte »
    http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2005/04/21/vivre_dans_un_monde_democrate.html
    Le 2ème: « Coup de pouce à la démocratie »
    http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2005/07/01/coup_de_pouce_a_la_democratie.html

    Commentaire par L'enfoiré — 12-10-09 @ 2:22

  2. @ l’Enfoiré: Je crois aussi que le vote doit être obligatoire, toute en gardant l’option de voter pour « AUCUN des candidats »…

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 12-10-09 @ 7:21

  3. Pierre,
    Tout à fait, mais ils resteraient non comptabilisés et par là, non efficaces.
    Dommage.
    Bonne journée à vous,

    Commentaire par L'enfoiré — 13-10-09 @ 1:51

  4. @ Enfoiré: Qui dit de ne pas comptabiliser les votes pour « AUCUN des candidats » ( None of the above) ? Au contraire, il faudrait les comptabiliser. Si une majorité des votes était pour « AUCUN des candidats », il faudrait reprendre le vote, étant exclus du scrutin les candidats ainsi rejetés.

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 13-10-09 @ 1:33

  5. Pierre,
    Je suis d’accord avec vous. Chez nous ce n’est pas le cas.
    Au Quebec, l’est-ce?

    Commentaire par L'enfoiré — 13-10-09 @ 1:57

  6. Pierre,
    J’oubliais la question subsidiaire: comment en tenir compte?
    Annuler le vote? Changer de candidats? Changer de politique?
    Ce qui veut dire en définitive, ne rien faire. Vous devez vous souvenir de mon long article « Diviser ou multiplier ». L’idée c’était cela.
    Je ne sais si vous vous rendez compte que dans notre monde de pluralisme tout azimut, on se condamne à l’immobilisme.
    Chez nous, notre vote est la proportionnelle.
    C’est la meilleure manière de comprendre la démocratie.
    Mais cela a créé une crise interminable pendant plus d’un an.
    Il faut savoir ce que l’on veut.
    Etre « juste » ne veut rien dire. On est toujours injuste pour quelqu’un.

    Commentaire par L'enfoiré — 13-10-09 @ 2:30

  7. @ Enfoiré: Si vous voulez comprendre exactement ce que je propose. je vous invite à lire le texte suivant. un mémoire présenté en commission parlementaire qui a eu assez de succès pour que l’on fasse de gros efforts pour en stopper la diffusion.

    https://nouvellesociete.wordpress.com/2007/06/17/memoire-aux-etats-generaux/

    Concernant la proportionnelle, j’ai dit souvent que cette approche était nefaste.

    https://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/11/158-non-a-la-representation-proportionnelle/

    Commentaire par pierrejcallard — 13-10-09 @ 6:08

  8. Pierre bonjour,
    J’ai comme vous me l’avez conseillé, commencé à lire votre proposition de nouvelle démocratie. En voici, les premières remarques:
    Engagement préelectoral: Sarkozy si vous vous souvenez, avait lancé l’idée, mais qu’il n’a jamais abouti, de faire une évaluation à terme échu. Première entorse, c’était pour ses ministres, par pour lui. Quelle échéance choisir? Annuelle? On sait très bien que les bons projets sont parfois bien plus longs. Dans mon entreprise, (américaine), on était jugé une fois par an, par une échelle de hiérarchie. Bien. Mais, comme nos chefs, n’avaient même pas vu en personne, les personnes qu’ils cotaient, et travaillaient sur des on-dits….
    Différence aussi au sujet du CV nécessaire dans l’entreprise et pas au gouvernment. Le jeu de chaises musicales attachées aux nombres de sièges à pourvoir ne tient pas la route. On en arrive à devoir se fier à des lobbies pour gouverner. Lobbies qui eux ne sont pas élus par le peuple.
    Notre premier ministre vient de présenter le budget. Rentrée parlementaire devant tout le parlement.
    Les Grands Electeurs comme aux USA?
    Déléguer son pouvoir. Je fais partie de la gestion de mon batiment. Assemblée Générale et absents qui ont donné leur procuration. Même système, donc. Microcosme de la vie en société.
    Que s’est-il passé. Malgré que les procurations mentionnaient une réponse disons positive, le délégué à voté « non ». Comme c’est important et que les questions étaient connues, on a rectifié. Mais, sinon?
    Désolé, si on ne peut y aller, on perd sa voix. Ca c’est la conclusion.
    Etre délégué, imposerait à celui-ci à se présenter chez l’électeur physiquement et de manière proche pour juger. Impossible vu le nombre de visites à faire.
    Je viens d’avoir des visiteurs de Suisse. Pays semblable au nôtre et pourtant très différent du côté de l’administration.
    L’immobilisme est garanti sur facture vu le nombre d’échelons encore plus importants et qui va jusqu’à la famille. Je l’ai entendu, je ne le croyais pas. On peut créer un parti avec sa famille.
    A la proportionnelle, vous n’êtes pas partisan. Ok.
    Et pourtant, à part dans le cas de minorités, cette voie est la plus démocratique.
    Au moins, dans ce cas, il n’y a pas 49% de la population qui se retrouvent mécontents dans l’opposition.
    Vous êtes parfaitement conscients de ce fait à la lecture des testes d’AV
    Je crois que la démocratie, qui est reconnue comme en régression, nous aurons de plus en plus de problème, vu l’augmentation des votants et aussi vu l’intégration des cultures (celle-ci inévitable)
    J’arrête ici et je continue à lire.

    Commentaire par L'enfoiré — 14-10-09 @ 7:55

  9. @ Enfoiré:

    J’attendrai que vous ayez termine.. je ne comprend pas votre allusion au CV ni la necessité d’être présent pour juger

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 14-10-09 @ 2:18

  10. Pierre,

    Désolé c’est plus long que prévu. Donc je fais encore intermède.

    CV, curriculum Vitae avec qualifications et compétences demandé pour obtenir un emploi, mais non pour entrer en politique. Compétences qui ne sont pas respectées à la suite des changements de poste ministériels et que l’on s’attribue en shift. La nécessité d’être présent pour être sûr que sa volonté est exprimée et pour entendre au besoin les réponses à ses questions sans traduction par un intermédiaire même désigné.

    « il en est réduit à voter pour une image et un visage: nous sommes en “démocratie cosmétique”.
    Absolument. L’électeur est fainéant. Il est comme le lecteur d’aujourd’hui. Il ne veut plus lire ni réfléchir. Plus le temps qu’il dit. Il veut des images. C’est là où Internet peut changer les choses.
    Je me souviens d’un des articles de Duguet qui disaient qu’il n’y a plus de philosophes. J’ai tout de suite répondu, qu’au contraire, il n’y en a jamais eu autant. Les forums quand ils sont bien menés font réfléchir. La politique y est à fond. Les idées ne viennent plus que d’en haut vers le bas. Elles vont dans les deux sens. Donc, démocratie cosmétique, démocratie cosmétique et demi et qui évolue dans le bon sens. Mon  « A propos » dit qu’Internet et j’en suis convaincu, peut sauver le monde d’une catastrophe due à une mauvaise compréhension des problèmes à tous les étages.
    Donc, les Grands Electeurs, c’est une affaire périmée et qui ne peut que continuer mais pas s’implanter. Dénis de démocratie. Il ne solutionne pas le problème de renoncement à la participation de la vie de la ville « polis en grec ».
    Il est clair que dans un pays démocratique à l’occidentale, on aura de plus en plus, des situations bord à bord 50-50. Normal, plus on réfléchit, plus on devient indécis. Plus il y a de pluralisme et de flux qui converge obligatoirement dans un scénario à deux tours.
    Apprendre ce qu’est le programme reste encore un point important, trop limité aux initiés et aux fans. La Taverne, Paul est un copain virtuel et il s’est entiché du Modem. Mais le Modem le lui rend-il? Idolâtre?
    « La couverture inégale que donnent les médias aux divers partis et aux divers candidats fausse le jeu électoral »
    Nous avons des % de parole et de présence identique des politiques chez les médias.
    Il y a juste les petits partis qui sont rassemblés, parce que trop peu représentatifs lors des invitations. Mais ils ont l’occasion de parler aussi.

    « Ensuite, on arrête et l’on se tait. »
    Je vois que vous ne connaissez pas l’enfoiré. Je n’ai jamais su fermé ma g… Dans toutes les réunions, j’ai mon petit carnet dans lequel j’inscris toutes mes questions.
    Non, les citoyens ne sont pas tous fous pour croire n’importe quoi.
    Quand Sarko a été élu. Je n’ai rien compris. Voilà 51% de patrons en France, me suis-je dit. L’UMP n’est pas un parti des travailleurs.

    « L’exclusion des petits partis »
    Qu’est-ce qu’un petit parti? Qui va placer la barre?
    Je viens de vous dire le statut politique de la Suisse. Une famille peut lancer le sien.
    C’est justement le Droite-Gauche qui disparaît. Trop dépendant des pays limitrophes pour exprimer un idéologie spécifique. La gauche qui a des idées de droite et vice-versa. Nous sommes en pleine mutation politique actuellement. La crise y a aidé. Si vous avez lu mes deux blogs sur le sujet (bien avant la crise)…

    « la visibilité de nouveaux partis politiques »
    Exact. Etre plus proche du citoyen. Aucun doute. Encore une fois Internet joue ce rôle dans le virtuel.
    Facebook a tous nos élus dans ses listes. Ils jouent tous le jeu.

    Suite pour demain.

    Commentaire par L'enfoiré — 15-10-09 @ 1:46

  11. @ enfoire:

    Bien reçu. J’ai l’impression que vous donnez une sens américain à mes « grands électeurs » alors qu’il s’agit de tout autre chose: un palier intermédiaire en fait, pour « personnaliser » la représentation démocratique

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 16-10-09 @ 10:59

  12. Pierre,
    Je dois, en effet, avoir fait fausse route.
    Je vais répépéter depuis le début.
    Votre proposition de nouvelle démocratie demande beaucoup de réflexions.
    Ce sont des « grands électeurs » sans l’être.
    Pardonnez ma mauvaise lecture.
    Je reviens dans un peu de temps. Merci à vous pour votre patience.

    Commentaire par L'enfoiré — 17-10-09 @ 3:35

  13. @ Enfoiré

    Le texte que je vous ai donné en référence a les défauts de tout ce qui est présenté devant un comité prlementaire, dont celui de tenir pour connu tout ce dont l’État a parlé dans ses ébauches de politiques. Si vous lisez les petits textes de la section ‘démocratie”, vous aurez une vision épurée du projet.

    https://nouvellesociete.wordpress.com/democratie-contractuelle/

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 17-10-09 @ 5:03


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.