Nouvelle Societe

29-10-07

Le Québec que j’aime

Filed under: Auteur — pierrejcallard @ 5:08

Je viens de lire sur  Cyberpresse un petit article de Michel Corbeil du Soleil, intitulé « Saint-René, priez pou nous » et ça  m ‘a donné le goût de faire une déclaration d’amour.   Pas une  déclaration d’amour à René  Levesque, que j’aime bien, mais il faut se mettre en ligne. Une déclaration d’amour au Québec.  Pour cette anecdote incroyable.

Le 4 octobre 1985,  René Levesque, démissionnaire, aussi abandonné que peut l’être un grand homme,  va quitter Québec.   C’est une fin.   Le train doit  partir  à 17 h 30.      Comme le raconte Corbeil,  «  le voyageur n’arrive dans le Vieux-Québec qu’à 17 h 10. Il faut traverser toute la ville.  Nous arrivons à 17 h 45…. Le train est toujours arrêté. Le chef attend dehors, les bras croisés. Tout le personnel est aussi dehors. Parce qu’il y a une réservation au nom de René Lévesque, ils l’ont attendu… »

C’est là, que j’aime le Québec. Attendre un Premier Ministre ou un Président, tout le monde fait ça, même les Américains.  Attendre un homme  battu, brisé, un homme qui ne fera plus de faveurs… c’est ça la loyauté. La dignité.    Je ne suis pas un amoureux fou du Québec. De toute façon, je n’y habite plus.   Ma dernière grande passion pour le Québec, c’était en 1967, pendant l’Expo, quand nous étions tous convaincus que nous pouvions faire mieux que n’importe qui. Et on le faisait…

Depuis, j’ai eu des coups de cœur. Pendant la Crise du verglas, par exemple, quand je me suis dit qu’il suffirait d’une  vraie crise, d’une catastrophe, d’un cataclysme, pour réveiller le vieux coureur-des-bois  en nous, pour qu’on perde chacun 15 kilos et qu’on recommence à courir…  Mais il n’y a pas de vraies crises.  Il n’y a que des histoires à dormir debout et à se coucher pour mourir, que racontent des politiciens sans envergure, relayées par de fonctionnaires  en attente de fonds de pension.   Un viaduc tombe… on va le remplacer.  Madame Machin  à une grosse maison.  Monsieur Chose  a sa petit idée.   Il y  a ce gouvernement qui fait tout ce qu’on aime pas, mais qu’on va garder, parce qu’un autre se voit triompher … d’avoir éviter une défaite… Et on importe des joueurs de hockey… !

Est-ce que qui que ce soit a un projet a proposer  pour tirer le Québec de l’insignifiance?  Je n’ai pas souvent de grands accès de passion pour le Québec 2007.  Ou 2006..   Tout va bien… et rien ne va.   On ne va tout de même pas se souhaiter des ennuis pour se prouver qu’on peut encore réagir !

Alors à défaut d’une grande fierté dans l’accomplissement, cette petite fierté de voir qu’on a encore du cœur, qu’on à encore une loyauté qui ne demande qu’à  servir à quelqu’un qui en vaudrait la peine.   Une dignité qui laisse penser qu’au Jardin des Oliviers, NOUS, on n’aurait pas dormi.

Alors un petit coup de cœur, pour le Québec que j’aime.  S’il pleut,  je reviendrai.

29.10.2007

Pierre JC Allard

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.