Nouvelle Societe

07-05-12

Les Présidentielles, d’un 6 mai à l’autre…

Filed under: Auteur — pierrejcallard @ 12:00


Vous vous souvenez du 6 mai 2007 ? Je relis avec attendrissement ce que j’écrivais à l’époque, parlant de Bayrou et de Ségolène… Ce 6 mai là, après une victoire, avouons le, bien plus convaincante que celle de Hollande aujourd’hui, Sarkozy partait diner au Fouquet’s avec les copains et un milliardaire canadien règlait l’ardoise. On s’imaginait déjà le yacht de Bolloré. On voyait venir une gouvernance de division, d’injustice et de corruption… On entendait tinter les grelots du bling-bling et on s’attendait au pire.

Aujourd’hui aussi, d’ailleurs, on peut s’attendre au pire, mais pour de tout autres raisons. Les choses ont bien changé. En 2007 on voulait croire que la Droite avec Sarkozy damnerait la France. Aujourd’hui, on peut croire, à tort ou à raison, que cette menace s’est bien réalisée, mais la conjoncture et les événements ayant été ce qu’ils ont été, il devient bien douteux qu’il aurait pu en être autrement. Il en reste donc bien peu pour penser que le coup de barre qu’on voudrait maintenant donner suffira à changer le cap… Bien peu, chez ceux qui réfléchissent un peu, pour croire que la Gauche sauvera cette France que Sarko aurait damnée.

Le croire ce soir, peut-être, dans un moment d’euphorie, mais on peut craindre que cette soirée de réjouissances ne soit la dernière d’une phase de bienheureuse innocence. Le pouvoir d’achat va-t-il augmenter ? Va-t-on créer des emplois ? Le déséquilibre des comptes publics va-t-il se régler, la dette se payer, la corruption cesser ? On voudrais le croire. Mais on peut craindre, hélas, que rien ne change et que la désillusion ne vienne s’ajouter aux autres maux dont la société française est atteinte.

Pas par incompétence ou par mauvaise volonté, mais simplement parce que les outils nécessaires ne sont pas accessibles. Croissance, bravo, mais comment, si la France n’a pas le contrôle de sa monnaie pour financer une expansion industrielle, ni celui de ses frontières pour donner un cadre territorial gérable à cette expansion ?

D’où viendra l’appui pour la croissance, quand The Économist, (qui parle pour la City de Londres, là où est vraiment l’argent), dit que « Monsieur Hollande est dangereux » – ce qui est une courtoise, mais impitoyable déclaration de guerre économique – et que notre vieille alliée, l’Allemagne, ne partage pas du tout cette idée de fuite keynesienne en avant dans la croissance ? Quelles sont les hypothèses crédibles de travail ?

Croit-on pouvoir compter sur les USA, qui ont leur propre agenda en cette année d’élections chez eux ? Aurait-on prévu de spectaculaires renversements d’alliances, mettant en cause la Chine ou la Russie ? Pense-t-on que la société française, scindée presque également ce soir entre Droite et Gauche, a en elle le potentiel d’un accord sacré pour s’en sortir seule ?

Peut-on la rêver unie pour une sorte de Valmy économique, dans une austérité qui lui permettrait d’accepter « de la sueur et des larmes » pour un grand bond en avant… alors qu’elle vient justement de dire non à cette austérité ?

On voudrait le penser, mais il faut admettre que ce n’est pas l’hypothèse la plus probable et que les mécanismes qui ont été mis en place récemment pour attaquer la crédibilité de la France en spéculant sur sa dette n’aideront en rien…

Si une telle attaque a lieu, elle sera immédiate, avec pour premier objectif de faire basculer l’opinion populaire avant les législatives, pour priver la Gauche du consensus solide qui lui permettrait de faire front à ses adversaires de l’intérieur et de l’extérieur. Si un tel revirement avait lieu, on aurait en France une présidence de Gauche et une Assemblé de Droite qui se rendraient réciproquement impuissantes.

C’en serait fait, alors, des espoirs de réforme et c’est la Gauche qui sera blamée pour les maux qui s’ensuivront, au cours d’une longue cohabitation qui imposera que la nation reste à genoux aux pieds de ses banquiers, pleurant doucement avec les Grecs et les Espagnols….

Monsieur Hollande fera-t-il que cela n’arrive pas ? Peut-être, si on le lui souhaite très fort. C’est ce qu’on appelle la grâce d’état.

Pierre JC Allard

4 Commentaires »

  1. Belle analyse. Cela dit, Hollande semble se débrouiller un peu mieux que ce à quoi je m’attendais. Il est vrai qu’il bénéficie d’une tardive prise de conscience de ceux qui ne s’étaient pas rendu compte que, si personne n’a de quoi acheter, la croissance ne risque pas de repartir…. A long terme cependant, je ne pense pas que ce soit la solution. Dans les années 60, le Club de Rome s’est très justement posé la question du bien-fondé de la croissance . A court terme, une relance Keynésienne est une nécessité pour l’Europe. Il est, en effet, irréaliste de penser que l’on puisse conduire les changements dans une période troublée. Il faut donc d’abord stabiliser l’économie. A plus long terme, on ne coupera pas cependant d’une révision de nos habitudes de vie.

    Pour Desmarais et le Fouquet’s j’ignorais mais au fait qu’est devenu Johnson fils ?

    Commentaire par Jean-Pierre Guélain — 24-05-12 @ 5:05

  2. @ JPG

    Je pense que les maux sont devenus incurables et qu’on ne change plus rien de significatif à la réalité qui titube simplement dans l’aléatoire. Ceux qui ont le pouvoir se contentent de travailler sur l’image déformée qu’en donne les médias et qui diverge de plus en plus de cette réalité, avec un horizon qui est sans doute limité à leur estimation de leur espérance de vie. J’attends de voir le dernier épisode du feuilleton, lequel se déroulera probablement en Grèce.

    Les fils Johnson ? l’un est devenu banquer et bien fédéraliste, l’autre est sur des CA divers, dont celui de Air Canada… La bourgeoise dans son évanescence discrète et bien méritée. Pour la transmission de flambeaux, pense plutôt au fils de Trudeau, Justin, qui deviendra un jour empereur du Parti Libéral en ressuscitation prolongée. Il vient de gagner par K.O.T un match de boxe contre un autre parlementaire. ce qui me rappelle Caligula et les derniers jours de de Rome…

    As-tu des nouvelles de Claude ? Il faudrait faire une party "Agecanonix" et se rappeler que, sub specie aeternitatis, tout ça est sans importance. Bons vents

    pjca

    Commentaire par pierrejcallard — 24-05-12 @ 9:08

  3. Certes Hollande est loin d’être la personne qui va faire changer de cap la mentalité d’une partie de la population. Certes Le PS est un parti limite aussi pourris que l’UMP (les magouilles pour les législatives en disent long). Mais je pense que Sarko reste l’un des grands responsables de la crise dans laquelle nous nous trouvons.

    Il y avait d’autre solution alternative, mais pour cela il aurait fallu demander des efforts à ceux qui possède les richesses. La France est la 5ème puissance économique mondiale et on vient nous expliquer que l’on a plus de sous. Comment a fait l’Irlande pour se sortir de sa situation? Et l’Argentine et l’Afrique du Sud et l’Amérique Latine.

    Je pense surtout que nous arrivons à un tournant de notre histoire. La fin du capitalisme. Ce capitalisme responsable de la seconde guerre mondiale. Ce capitalisme responsable des milliers de morts en Afrique (de soif, de fin et de maladie). Ce capitalisme responsable de tant de souffrance dans tant de pays. Ce capitalisme responsable de la destruction vitesse grand V de la planète.

    Les requins de la finance n’attendent qu’une seule chose, pour s’enrichir sur l’effondrement de la zone euro. Et pour cela il feront tout ce qui est possible pour y arriver. Et il y arrive, la Grèce, l’Espagne, l’Italie et bientôt les autres. Ces gens la méritent la prison, mais l’argent à tellement de valeur aux yeux de nos dirigeant que cela n’est pas envisageable.

    Les Canadiens, qui ne sont pas réputé pour leur propension à descendre dans la rue quand ils ne sont pas d’accord, manifeste depuis 150 jours. En France un tel mouvement aurais déjà dégénéré. Et je pense que cela peut facilement arriver chez nous quand les gens pris à la gorges n’auront plus rien à perdre. Moi qui n’est que 29 ans, je suis persuader que tout cela dérapera et que je serait la pour le voir. Et surement prendre partie.

    L’argent ne fait pas le bonheur, c’est juste un outil qui rend fou quand l’on en possède trop.

    Gare à vous capitaliste forcené, vous jouer avec le feu sur un énorme baril de poudre. Et penser bien que lorsque cela explosera, vous serait bien seul est très désarmé.

    Commentaire par borisdu — 13-06-12 @ 4:55

  4. Je crois aussi que ça va dégénerer. La revolution américaine a commencé avec un type qui aurait tiré par erreur….

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/06/26/quand-lindividu-se-fache-2/

    Commentaire par pierrejcallard — 13-06-12 @ 3:13


Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Thème Rubric. Propulsé par WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 48 autres abonnés