Nouvelle Societe

17-01-12

Après l’État de droit

Filed under: Actualité,Auteur — pierrejcallard @ 2:51

il y a encore des gens qui s’étonnent de la fin de l’État de droit aux USA ! Surprenant. ">Cet excellent article de Bruce Fein repris par Irène sur Cent-papiers, par exemple, m’a surpris. Aussi bien se demander en novembre pourquoi les arbres sont nus !

Le monde est cyclique, on ne le savait pas ? Bien sûr, on peut rester optimiste en se disant que tout déclin ce n’est pas un retour au point de départ, mais unes spirale et que, même si on semble refaire les mêmes étapes, on a monté d’un palier. On peut le croire…

Je veux le croire aussi, mais je sais que c’est du déni, une idée pour me consoler. Dans le cadre d’une vie humaine, ce sont les petits hauts et bas qui se mesurent en années et décennies, pas en siècles, qui touchent l’individu. Ceux qui concernent son pays, sa culture, sa civilisation. Or, à cette échelle, il faut être aveugle pour ne pas voir le déclin, la grande courbe descendante que nous avons devant nous comme Québécois, Français, Occidentaux…

Un déclin comme Québécois, puisque tout indique que, comme groupe, la simple démographie réduira bientôt le Québec au statut de sympathique curiosité. Des Québécois, bien sûr, pourront encore réussir et apporter une contribution significative au monde de demain – comme le pourront des Finlandais, des Suisses, des Ouighours ou des Malgaches – mais ils le feront comme INDIVIDUS. Leur appartenance au clan "Québec" ne sera qu’un handicap à surmonter. Je sais que ce langage amène l’écume aux lèvres des vrais patriotes québécois, mais ce qu’il y répondent est de plus en plus viscéral, sans pertinence.

Québécois, nous somme en déclin aussi, culturellement, comme partie prenante de la culture française. La France a mené depuis trois générations un élégant baroud d’honneur pour garder son rang de grande nation – avec la bombe atomique, des lambeaux d’empire en Afrique et une très habile diplomatie – mais la France c’est moins de 1% de la population du globe. Disons qu’il y a 2% de Francophones sur la planète. Soyons généreux et disons 3% en trichant un peu… Ce n’est pas beaucoup.

La France, c’est – et hormis un miracle ça sera de plus en plus – une division administrative de l’Union Européenne. 70 % des lois de la France sont conçues pour l’Europe à Bruxelles. La moitié des doctorants en Sciences en France choisissent déjà de publier en anglais, alors…

La culture française prend sa place – sa très grande place – dans l’Histoire. Mais l’Histoire n’est pas toute la vie… Combien de Nobels de culture française depuis 20 ans ? Combien dans 20 ans ? Être de culture français, ce sera encore une joie et un plaisir demain, je l‘espère, mais ce ne sera pas la voie facile. Un autre handicap…

Etre québécois ou de culture française, de toute façon, est – relativement – un détail. Essentiellement nous sommes des Occidentaux. La vraie question, c’est combien de temps encore, comme Occidentaux, tiendrons-nous le haut du pavé militaire et culturel que nous avons occupé depuis quelques siècles? L’Occident est en déclin. Une à une à une, les marches de l’empire sont abandonnées. Un à un sont abandonnés les symboles qui donnaient la primauté à une « vision du monde » qui parlait de liberté, de curiosité, de charité…

Le plus grave, d’ailleurs, n’est pas que cette hégémonie de l’Occident fasèye, mais qu’elle le fasse dans le déshonneur et la confusion, ce qui est un malheureux développement récent.

Quand les Espagnols ont quitté l’Amérique qu’ils avaient colonisée, on y a gardé leur langue et leur religion. Quand les Britanniques ont quitté l’Inde, il y a environ soixante ans, les Indiens ont choisi volontairement de garder les lois et les institutions du Raj. La primauté de ‘Occident tenait à sa valeur. Mais on n’a rien gardé de la France en Indochine et bien peu en Algérie.

Aujourd’hui, Irakiens et Afghans rejettent tout ce que les Américains ont apporté et les Libyens vomiront l’apport de l’Occident dès qu’on enlèvera le baillon qu’on a voulu leur mettre. Le signe du déclin de l’Occident, c’est la perte non pas seulement de son pouvoir, mais de l’AUTORITÉ de sa culture.

La force de sa culture, car la culture, c’est aussi la guerre par un autre moyen. Quand l’Égypte ou Bollywood font un cinéma populaire différent – encore plus navrant ! – que celui des Américains, c’est un échec pour l’Occident. Pas parce que notre « art » méritait de s’imposer, mais plus cyniquement parce que c’est un signe de faiblesse fatale que nous n’ayons pas réussi à inculquer de façon durable à ceux que nous avions conquis notre vision de l’insignifiance et de la vulgarité.

Ceux-ci rejettent désormais les "mèmes" que nous leur avions inoculés et on ne donne pas sa juste importance à ce rejet. On n’en saisira l’importance, que quand on aura compris que c’est l’image de l’Amérique, créée par Hollywood et Madison Avenue et diffusés par Voice of America, qui a gagné la Guerre Froide.

Nous n’avons plus cette « supériorité » culturelle: les « Autres » ne veulent plus être comme nous. Or, c’était ça, notre arme de persuasion massive qui semait la zizanie chez l’adversaire et nous facilitait la conquête. Nous ne l’avons plus. Au contraire, on nous méprise.

C’est pour ça que nous sommes à perdre la guerre que nous menons sans le dire contre l’Islam, dans les cœurs et dans les cerveaux, avant de la perdre par attrition sur les champs de batailles dont nous faisons des champs de ruines… Et c’est pour ça que nous ne gagnerons certes pas un conflit contre la Chine !

Dans ce contexte, la fin de l’État de droit aux USA est un épiphénomène. Il est plus grossièrement ostensible aux USA qu’ailleurs, mais ce qui arrive là est là dans tout l’Occident: il ne reste pas de vrais États de droit parmi nos pseudo démocraties. Partout la justice formelle est devenue impuissante devant les outils d’un vrai pouvoir qui se cache.

Partout, un jeu électoral anodin et des médias parfaitement contrôlés conduisant à la gouvernance officielle des élus qui sont de simples pantins. Partout, un fonctionnariat non pas élu, mais nommé – en fait, coopté – appliquant la politique dont décide le pouvoir financier. Partout une culture universellement acceptée de prévarication et de corruption. Partout le crime organisé travaillant main dans la main avec les services secrets pour une justice qui devient d'"ombre et brouillard"

Nous entrons dans un nouveau moyen-âge. Un état d’anarchie remplaçant progressivement et sans le dire l’État de droit dont nous avons joui comme d’un âge d’or pendant bien peu de temps… De plus en plus, hélas, l’individu devra veiller à ne plus compter sur l’État pour le protéger, mais plutôt à s’en méfier.

En attendant que l’individu ne commence à voir l’État comme son ennemi… et ne passe à l’attaque... et nul ne sait avec certitude où cette évolution nous mènera.

Pierre JC Allard

About these ads

11 Commentaires »

  1. Oui, l’Etat est l’ennemi surtout quand il est francophone, saloperie française. Les laïcs sont des merdes dont le rationalisme est en chute libre. Il suffit d’avoir eu affaire aux tribunaux des affaires familiales français pour s’en rendre compte, magistrats véritables vermine en hermine.
    L’Etat en France n’est plus depuis belle lurette un état de Droit, seulement état de Droit du plus fort.

    Commentaire par Josick d'esprit agricole — 17-01-12 @ 3:35

  2. - pour contrôler les agissement des élus (députés par exemple) un certain nombre de citoyens (une trentaine* de retraités par soucis d’économie et de sagesse à titre de suggestion) doivent les entourer pour les aider à accomplir leur (dure) tâche et si nécessaire les sanctionner y compris durement (par l’intermédiaire d’un juge bien sûr) avec mise en garde à vue à la clé ?

    *chiffre à consolider

    Commentaire par zelectron — 17-01-12 @ 5:25

  3. @ Josick

    Le dire gentiment n’enleve rien à lka force du message :-)

    Commentaire par pierrejcallard — 18-01-12 @ 3:43

  4. @ Zelectron

    A comparer avec les "conseillers" d’une démocratie contractuelle.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2007/06/17/les-conseillers/

    Commentaire par pierrejcallard — 18-01-12 @ 3:45

  5. J’ai rajouté un comment à ce propos sous ce texte.

    Commentaire par zelectron — 18-01-12 @ 6:11

  6. Excellent article!!

    Et merci, je n’avais jamais vue les choses sous cet angle. Et j’avoue que cela laisse présager des futurs assez funeste pour notre civilisation occidentale!!

    Effectivement le rayonnement culturel des "puissance" occidentales est fortement liée à son histoire colonialiste. Je suis d’accord avec vous. Mais le déclin n’a-t-il pas également à voir avec l’appauvrissement des contenue culturel de nos veilles nations?

    Je me posais la question sous la douche ce matin après avoir vu la veille au soir une rediffusion de l’émission "Des paroles et des actes" avec comme invité Mélanchon. Au cours du débat une petite phrase m’a fait réfléchir et est venue en résonance avec votre article. Cette phrase portée sur l’héritage et les droits de successions. Cela m’a permis de voir ce qui me dérange dans votre article.

    Pour ma part, je pense que l’affaiblissement de la culture vient surtout du fait qu’elle n’existe aujourd’hui que pour dégager du profit rapidement. Pour la musique les majors détruise tout en appliquant des politiques tarifaires qui leur permettent de dégager un maximum d’argent au détriment des artistes et de ceux qui interviennent dans les processus de création artistique (les musiciens, les techniciens, etc.). Ils mettent en avant des productions peu innovantes par peur de prendre des risques.
    Ce processus se retrouve un peu partout dans les autres pan culturel. La danse par exemple. Un danseur indépendant est intermittent du spectacle et gagne difficilement sa vie, car il doit continuer à s’exercer (pour garder son niveau) même s’il n’y a aucune représentation. (http://www.rue89.com/rue89-culture/2012/01/17/marie-23-ans-danseuse-serveuse-tout-juste-proprio-2200-eu-par-mois-228208).

    La même chose se créer avec le cinéma. Il n’y a pas si longtemps, je suis tombé par hasard sur un reportage qui parlait du cinéma américain et plus particulièrement des productions hollywoodiennes. La conclusion de ce reportage étant que le cinéma outre-Atlantique (vue de France!) ne produit plus que des blockbusters, car il rapporte plus et présente moins de risque que le cinéma d’auteur.

    De plus, je pense que le problème des droits d’auteur est également source d’affaiblissement culturel. Il est normal qu’un artiste touche une partie de l’argent dégager par son œuvre. Là-dessus, pas de soucis. En revanche, le système d’aillant droit est tout à fait aberrant! Je ne vais demander au patient de mon père de me verser une rente à vie pour le fait qu’il soit encore en vie! Les enfants de chanteur ou d’écrivain n’ont pas à gagner de l’argent sur le travail d’un autre, fusse-t-il leur parent! Cela empêche les autres artistes de s’inspirer des œuvres d’autrui pour faire avancer la culture.

    Enfin je ne pense pas que la culture doit être utilisée pour prendre une posture dominante sur les autres. Pour moi elle fait plutôt office de contre-pouvoir et permet une ouverture des débats et des esprits.

    Commentaire par borisdu — 20-01-12 @ 8:05

  7. Pourquoi ne pas parler de déclin de la race humaine, comme machine dépassé fasse aux nouvelles techniques ?

    Le travail continue bien de disparaitre fasse à la technique, comme toute la conception de la société avec sa valeur travail, et le lien de destruction est de plus en plus en fort et de plus en plus visible

    Il faudrait continuer de parler du déclin annoncé de l’homme en général, la culture occidentale n’est que peu de chose en comparaison

    Il me semble aussi que le complexification du système est trop importante pour dire qu’une culture gagnera ou perdra, c’est plutot des ensembles

    L’individu est bien perdant dans la nouvelle donne

    Commentaire par cousciouness — 20-01-12 @ 9:47

  8. @ Borisdu

    Concernant cette affaire de droits d’auteur et la question des brevets, voyez ce que je propose.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2005/12/08/08-lediteur-universel/

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/14/55-le-pgrs/

    PJCA

    Commentaire par pierrejcallard — 21-01-12 @ 6:52

  9. @ Conscioueness

    Bien sûr le travail vu comme un effort pour obtenir un résultat diminue de façon objective pour un résultat donné. J’ai écrit un bouquin la dessus il y a 30 ans, et d’autres ensuite…

    http://www.nouvellesociete.org/30.html

    Mais vous négligez le rôle du travail comme seul discriminant compatible avec une bonne justice commutative pour assurer la distribution équitable du produit. Quant à votre vision pessimiste de la finalité humaine, pourquoi ne pas accepter un tranquille fatalisme ? Les étoiles aussi mourront; pourquoi voulez vous à tout prix rendre vaine la valeur de la joie dans l"instant présent ?

    Commentaire par pierrejcallard — 21-01-12 @ 7:07

  10. A afficher au frontispice des bâtiments publics:
    ………….

    Un fonctionnaire en trop nuit gravement à la santé de l’État*
    ………….

    *par analogie à l’inscription en France sur les paquets de cigarettes

    Commentaire par zelectron — 12-03-12 @ 3:10

  11. @ Zelectron: Vous pouvez ajouter: " Le danger croit avec l’usage" :-)

    pjca

    Commentaire par pierrejcallard — 12-03-12 @ 8:46


Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Thème Rubric. Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 48 autres abonnés